Shop Forum More Submit  Join Login
ADAccueil by Tece-Artiste
:FRflag: This is the French version of Aventura Divino. For the English version, click on this link: Aventura Divino #9 (EN)

Dans le chapitre précédent…

Aventura Divino #8 (FR)
Alors que Masane, Basile, Carelle et Gédéon se sont retrouvés tous les quatre dans le Quadri-Temple, ceux-ci ont continué leur quête pour trouver les 4 divinités nuibiennes. Masane et Gédéon ont fait des rencontres pas très amicales, tandis que Basile n'arrive pas à avancer. Enfin, Carelle s'est retrouvée dans une salle bien mystérieuse, où se trouvent notamment des squelettes d'espèces disparues, mais surtout, où se trouve une porte verrouillée par trois sceaux aux couleurs de 3 des 4 divinités. C'est par elle que nous commençons ce chapitre…

Chapitre 9 – Révélations

Carelle, pensive, se dit : « Et si, la divinité Vida, dans un excès de folie, aurait déclenché une vague de destruction sur la planète… et si, pour préserver notre planète tant qu’il en était encore temps, les trois autres divinités s’étaient alliées pour stopper ce carnage… cela voudrait dire que ce serait la divinité Vida qui serait enfermée de l’autre côté de la porte ! »

Une autre voix dit : « Mais oui, c’est exactement ça, c’est cette divinité qui a tout détruit. C’est cette divinité qui a la puissance que nous cherchons. Il faut la libérer et la posséder ! »

Carelle, qui commence à avoir mal à la tête, répond de vive voix : « Ce serait dangereux ! Je ne peux pas risquer de mettre la planète en danger pour nous ! Et puis d’abord… je ne veux pas de cette puissance ! Depuis des années, je veux vivre une vie normale… Une vie paisible… Je ne veux plus de toute cette dérive ! Et là, je vois le bout du tunnel… Tout est fini…
 Non, rien n’est fini… continue de tenter de résister, c’est inutile, RIEN ne nous séparera ! Nous ne faisons qu’une ! »

Carelle, en proie à un mal de tête atroce, clôt alors la discussion en hurlant « Tais toi ! », avant de s’évanouir…

Dans le même temps, Masane, qui était en train de se battre contre le navisia cornu, a finalement réussi à vaincre son adversaire, mais sans le tuer. Masane, qui domine son adversaire, lui dit : « Maintenant tu vas me mener à ton maitre, ou je me verrai dans l’obligation de te tuer… Et crois-moi, je n’ai pas envie de faire ça, car je n’ai jamais tué quelqu’un de ma vie et je n’ai pas envie de commencer maintenant.
Je m’incline, macaure. Vous êtes digne de voir Maitre Ar. Suivez-moi, je vous emmène… »

Masane suit le navisia, et après un long couloir, il passe une porte, et a une vision grandiose. Impressionnante, grandiose même, mais pas effrayante, car il ne sent pas de méchanceté dans ce qu’il a devant lui…

Pendant ce temps, Gédéon, qui avait été assommé puis ligoté, se réveille libéré de ses liens. Il voit face à lui toute une armée de macasiavores, ces ancêtres de macalites qui se nourrissent, entre autres, de hursians… Terrifié face à ces milliers de prédateurs, Gédéon entend une voix grave qui lui dit : « Sois tranquille, petit navisia. Mes macasiavores t’ont mené à moi, mais ayant senti tes nobles intentions, je leur ai strictement interdit de te faire du mal. »

La voix venait de derrière Gédéon… celui-ci se retourna donc, et quelle fut sa surprise lorsqu’il vit… Terra, la divinité de la terre ! Grand, costaud, oreilles tombantes, ayant un peu une allure de bonhomme de neige avec une tête rappelant vaguement le corps des macalites… Une queue, des antennes, des ailes ornées de losanges, un soleil sur son ventre, et deux grosses jambes !

Gédéon est bouche bée face à cette vision…

« Allons, petit navisia… Tu n’as rien à craindre. Je sais qui tu es, tu t’appelles Gédéon Citrus. Tu as un frère prénommé Basile, tu es venu accompagné d’un dénommé Masane Charbie, avec qui tu as une relation assez particulière…
A… Alors… Alors vous… Vous êtes une des quatre divinités ?
Je suis Terra, et toi, comme tes ancêtres, vous me considérez comme la divinité de la terre !
Alors ça… Je… Vous… C’est un si grand honneur… Houlà… dit Gédéon, qui en perd ses mots !
Ne te mets pas dans des états pareils, petit navisia… Assieds-toi devant moi, et parlons un peu. Vu que tu as pu arriver jusqu’à moi, je vais t’expliquer en détail qui je suis, où tu es, et où sont ton frère et tes compagnons… »

Masane, de son côté, était face au « Maitre Ar », qui était en réalité Ar, la divinité de l’air. Très léger, il n’a pas de pieds. Il semble voler, même s’il donne l’impression de flotter dans l’air, tel un ballon… Pour le reste, il a des attributs semblables à Terra : tête évoquant vaguement un macalite avec notamment des antennes, des oreilles -pas tombantes cette fois-, des ailes avec des ornements en losanges, et un soleil sur son ventre. En somme, il ressemble à Terra, mais en moins costaud, en nettement plus long, et dénué de jambes.

« Bonjour petit macaure. Je suis Ar, celui que tes ancêtres considèrent comme la divinité de l’air. Et toi, tu t’appelles Masane Charbie, n’est-ce pas ?
Ar… Ar ? Vous êtes… Vous êtes la divinité de l’air ? Mais je… ce n’est pas moi qui voulait venir ici, je vous le jure ! C’était une méchante hursiane, qui a forcé mon… mon… mon compagnon… à venir ici… et je…
Stop. Je sais qui tu es. Je sais avec qui tu es venu. Je sais ce que tu cherches, et je sais que tu me dis des choses vraies… et des choses fausses. Je sais que c’est une navisia dénommée Carelle Scandiberrie qui t’a mené ici. Elle est avec vous… Et je sais que tu mens quand tu parles de compagnon. Tu sembles être un macaure ayant tendance à mélanger les désirs et la réalité.
 Heu… oui, c’est peut-être possible… oui… dit Masane, gêné.
 Tu n’as pas à être présent dans ce temple. Je pourrais me débarrasser de toi en deux temps, trois mouvements, mais… je n’ai pas de raison de le faire, car comme mon ami Terra qui a vu ton ami navisia Gédéon Citrus, je sais que tu n’es pas venu avec de mauvaises intentions. Tu étais venu à la base pour délivrer un navisia dénommé Basile Citrus, que tu croyais otage d’une navisia dénommée Carelle Scandiberrie. Sauf que tu t’es trompé, car Basile Citrus est venu de son plein gré. Quant à cette Carelle Scandiberrie, elle a dit être venue pour posséder notre puissance, mais je sais que ce qui l’a menée ici est indépendant de sa volonté personnelle…
 Comment ça ?
 Petit macaure… Cette Carelle Scandiberrie a un grave problème dans son âme. Mes amis et moi-même savons qu’elle referme quelque chose d’horrible en elle, et que cette chose tente de s’unir avec Vida, mon ancien ami qui a été enfermé dans l’une des ailes de ce temple à la fin de ce que vous appelez l’ère primaire. Elle peut parvenir à briser le sceau car étant ancien, il est très fragile. Si jamais Vida venait à être libéré, il faudrait unir ma puissance avec celle de mes deux amis, Terra et Água.
Mais… Mais c’est affreux ! Mais que puis-je faire ??
— Je vais m’incarner en toi, car mon corps est bien trop grand pour sortir de cette pièce. Ce sera le seul moyen pour que je puisse empêcher ta camarade de s’unir avec Vida.
 Hé ! Je veux garder le contrôle de mon corps ! Je ne veux pas disparaitre ! Il n’y a pas d’autre solution ? dit Masane avec effroi.
 Ne t’inquiète pas, petit macaure. Tu vas garder pleinement le contrôle de ton corps. Seulement, tu ressentiras ma personne en toi… et tu auras une partie de mes pouvoirs. Je vais provisoirement fusionner avec toi, et tu iras ensuite en direction du couloir d’Água afin que ton ami Basile Citrus puisse trouver mon ami Água. Sans mon aide, il ne l’atteindra jamais… »

Ar fusionna alors avec Masane… Ce dernier s’en est senti renforcé. Il sent qu’il possède les pouvoirs de l’air… et… c’est fabuleux, il peut voler à nouveau, malgré le trou dans ses ailes laissé par la blessure que lui a infligé Carelle !

Masane dit : « C’est formidable… Je ne me suis jamais senti aussi fort ! »

Le macalite entend alors la voix de Ar qui lui dit : « C’est pas mal hein ? Mais n’oublie pas que j’ai fusionné avec toi pour que tu remplisses une mission. Ne t’avise pas à utiliser mes pouvoirs pour autre chose, sinon tu auras des gros ennuis ! »

Masane partit alors, volant plus vite que jamais, en direction du couloir Água, où Basile court, indéfiniment, sans parvenir à atteindre son objectif.

Pendant ce temps, Gédéon a écouté Terra qui lui a raconté l’histoire des quatre divinités… Concrètement, les quatre divinités ne sont en fait pas des divinités, mais des êtres venus d’ailleurs pour coloniser la planète Nuibie, qui était jusqu’alors inhabitée, de faune comme de flore. Água a alors crée des océans pour que la planète ne soit plus aride. Terra a quant à lui rendu des terres fertiles, avec la complicité de Ar qui a crée une atmosphère respirable pour n’importe quelle espèce. Vida quant à lui a crée des espèces animales pour peupler la planète : les macaures, petits êtres sphériques avec de grandes pattes, de grandes antennes et de très grandes ailes, de couleur bleue, verte ou noire, ainsi que les navisias, des mammifères volants de taille variable, cornus, à grandes oreilles, et de couleur bleue, verte ou orange. Des millions d'années sont passées et ont rendu la planète Nuibie riche et fertile… et dans le même temps, le clade des navisias a évolué, il s'est diversifié. Les premiers navisias sans ailes apparurent, qui cohabitaient avec les navisias volants. Le clade des macaures s'est aussi diversifié, avec l'arrivée de macaures à 4 pattes avec des antennes et des ailes plus courtes, l'arrivée de macaures rouges, oranges et jaunes… au final, si on additionne les espèces de chaque clade, cela représente un grand nombre d'espèces vivantes, loin des 2 initiales.

Mais un jour, les premières espèces carnivores sont apparues. Ainsi sont apparus les macasiavores, des macaures se nourrissant essentiellement de navisias, ainsi que les hursovos, des navisias se nourrissant d’œufs de macaures. Cela ne plaisait pas à Vida, l’initiateur de cette vie. Dégouté de l’évolution des espèces qu’il a créée, il a décidé d’éliminer toute la faune dont il est pourtant l’initiateur. Contre l'avis de Terra, il a rendu toxique la totalité de la flore de la planète en une vague d'onde, sous les yeux ébahis de ses 3 camarades qui n'ont pas pu le retenir, car Vida a utilisé toute sa force et son énergie vitale pour provoquer cette vague d'onde. Ainsi, au fur et à mesure que la vague traversait Nuibie, Vida s'est littéralement dissout… le nuage de poussière qui a résulté de sa désintégration s'est dirigé vers le cœur du mont Couckme. Terra, Água et Ar, ne pouvant assumer la responsabilité de la catastrophe provoquée par Vida, se sont retirés eux aussi au cœur du mont Couckme, auprès des restes de leur camarade, restes qui furent scellés par un sceau à l’effigie de Terra, Água et Ar. La vague envoyée par Vida qui a rendu toxique la flore de Nuibie a eu pour conséquence l'extinction de toutes les espèces herbivores, ce qui représentait près de 60% de la faune. Très vite, les non-herbivores se sont de facto retrouvés sans nourriture à leur tour, et à priori, plus rien ne semblait rester… pourtant, pendant cette période, certains herbivores ont réussi à s'adapter aux plantes toxiques pour la majorité des autres, chose qui n'était pas prévue. Ceci a permis à certains non-herbivores de résister eux aussi. Mais ces "résistants" ne représentaient que 3% de toute la faune qu'il y avait auparavant. C'est à ce moment-là que l'ère primaire a pris fin. Par la suite, les rares non-herbivores restants ont disparu à leur tour, mais sans laisser de trace visible. Ce sont en fait ceux que Masane et Gédéon ont croisé, qui ont été doté de l’immortalité par les « divinités ».

Beaucoup de temps s’est écoulé depuis, jusqu’à arriver à notre époque. Mais même en sachant tout cela, une zone d’ombre subsiste pour Gédéon : quel est le rapport entre le risque de destruction du sceau renfermant Vida et la venue de Basile et Carelle au sein du Quadri-Temple ?

Gédéon pose la question à Terra, qui répond : « En fait, ton frère Basile a suivi la navisia Carelle Scandiberrie, qui elle-même a été attirée, sans le savoir, par l’âme de mon ancien ami, qui voudrait posséder son corps. Mon ancien ami… enfin… Vida… sait que cette navisia a une âme tourmentée, et qu’elle souffre d’un dédoublement de la personnalité… et pour Vida, l’idéal serait de fusionner avec la partie sombre de cette navisia afin de contrôler son corps et ainsi se réincarner dans une forme physique qui pourrait quitter le temple sans problème.
Mais… et qu’est-ce que miss Scandiberrie deviendrait ???
Cette miss Scandiberrie, comme tu dis, petit navisia, pourrait perdre le contrôle de son corps, et créer des catastrophes avec les pouvoirs de Vida… Ma crainte, c’est qu’il veuille réitérer une nouvelle vague, puis faire en sorte que cette navisia se suicide en guise d’épilogue. »

Gédéon commence à pleurer… puis à trembler…

« Petit navisia… Il va falloir agir pour empêcher tout malheur de survenir. Mais étant trop grand, je ne peux pas quitter cette pièce… c’est pourquoi je vais devoir m’incarner dans ton corps, fusionner avec toi.
 Mais ? Mais… Ce n’est pas dangereux ? Je… Je vais garder le contrôle de mon corps ?
 Ne t’inquiète pas, petit navisia… Tu vas pleinement garder le contrôle de ton corps. C’est simplement que je serai en toi pour que tu puisses empêcher le pire d’arriver, grâce à mes pouvoirs de la terre. »

Terra fusionne avec Gédéon, qui se trouve doté des pouvoirs de la terre…

Dans le même temps, dans l’aile du temple consacrée à Vida, Carelle vient de se réveiller après un long évanouissement. Son médaillon est rouge.
« Ça y’est… J’ai le champ libre, je vais pouvoir m’accaparer de cette force divine… Je vais pouvoir devenir la plus forte de tous, tous les puissants vont trembler devant moi… Il me suffit juste d’ouvrir cette porte, et la puissance de la divinité de la vie sera à moi, et à moi seule !
Navisia… Je suis juste de l’autre côté de cette porte… Je suis celui que tu cherches, celui dont tu veux… Le sceau qui m’emprisonne n’est plus très solide… Libère-moi… Et je t’obéirai… dit une voix inconnue.
 C’est Vida, la divinité de la vie, je le sens ! » dit Carelle.

La hursiane se lance alors dans une concentration intense… elle veut briser le sceau, et elle compte bien parvenir à ses fins, par tous les moyens.

Dans le même temps, alors que Masane et Gédéon, qui ont fusionné respectivement avec Ar et Terra, voulaient aller voir Basile, les deux rivaux se croisent au centre du Quadri-Temple.

Masane dit alors à Gédéon : « Tu reviens ?
Bah… oui, tu vois bien.
Est-ce que, par hasard, tu n’aurais pas rencontré une des divinités ? C’est ce qui m’est arrivé…
— Je m’en doutais… C’est aussi ce qui m’est arrivé ! J’ai fusionné avec la divinité de la terre !
Et moi j’ai fusionné avec celle de l’air… Et j’imagine qu’il t’a dit d’aller vers Basile ?
Oui, c’est ça… Alors du coup on y va ? »

Masane dit « Oui ! », puis les deux rivaux partent ensemble dans le couloir Água pour y retrouver Basile qui tente désespérément d’en trouver le bout. Ils arrivent dans le couloir, et voient Basile, allongé par terre, en train de dormir, probablement épuisé par la course sans fin qu’il était en train de mener… Gédéon va à son chevet, et le réveille délicatement.

Basile, qui se réveille, voit Gédéon, et dit : « Gédéon… mon frère… c’est toi ?
Oui Basile… c’est moi… Je suis venu avec Masane, on est venu pour t’aider à atteindre le bout du couloir.
Non, c’est peine perdue… J’ai tout essayé… Courir en fonçant, courir en sautant, marcher lentement… Il n’y a rien à faire, je reviens toujours à mon point de départ. Ce couloir est magique, il est maudit… Nous sommes piégés ici !
Non Basile. Ton frère et moi avons croisé deux des quatre divinités. » dit Masane.

Basile se lève subitement, et ne cache pas son étonnement. Il dit : « Sérieux ? Ces divinités existent donc bel et bien ? Elles ont une forme… physique ??
Oui. Nous avons croisé deux d’entre elles, et…
…ces divinités nous ont confié leurs pouvoirs pour empêcher la divinité de la vie de faire du mal au monde… et à Carelle… » termine Gédéon.
Chut ! Gédéon ! dit Masane.
Non, pas chut… Basile, il faut qu’on trouve la divinité de l’eau, et qu’elle te confie ses pouvoirs comme celles de l’air et de la terre l’ont fait pour Masane et moi… Et maintenant que nous sommes là, avec leurs pouvoirs, nous allons t’aider à y aller, puis nous allons aller tous ensemble là où se trouve Carelle, pour éviter que le pire se produise ! »

Masane tient la main gauche de Basile, et Gédéon tient sa main droite… et les trois compères se sont mis à courir ensemble, et une fois le bout du couloir atteint, pas de retour à la case départ, bien au contraire, ils se retrouvent dans une pièce sombre.

Gédéon dit alors : « J’ai une sensation de déjà-vu… »

Une voix dit alors : « Alors comme ça, vous êtes parvenus à arriver jusqu’à moi… »

Un bras géant apparait, et tire une corde… cela allume la lumière de la pièce, qui laisse apparaitre… Água, la divinité de l’eau ! Ressemblant à la fois à Terra et à Ar, il a le côté anthropomorphe de Terra, tout en ayant la finesse de Ar. Très clair, bien qu’ayant une teinte bleue, il est le plus androgyne des trois divinités vues jusqu’alors. Son regard est moins amical que le regard de Ar ou même de Terra, mais néanmoins, il ne dégage pas un air menaçant.

Masane chuchote à Gédéon : « Même si j’en ai déjà vu une, ça m’impressionne toujours autant ! », ce à quoi Gédéon répond « Moi aussi ! »

Basile, quant à lui, est impressionné, béat d’admiration. Peut-être est-ce parce que cette vision l’impressionne à en faire perdre la tête, ou peut-être est-ce parce qu’il s’est réveillé depuis relativement peu de temps, mais sa première réaction vocale semble à côté de la plaque !

Et pour cause, Basile dit : « Ohhhh… Vous êtes… Vous êtes si beau… »

Le hursian est en train de rougir, et Masane a l’air agacé. Mais Água n’est pas en reste, car s’il n’est pas agacé, il trouve le comportement de Basile étrange, mais pas forcément inattendu, car comme ses amis Ar et Terra, Água sait lire dans les pensées des gens.

Água dit : « Hum… Petit navisia, bien que ne te connaissant pas personnellement, je te remercie pour tes compliments, qui ne sont pas étonnants venant d’un navisia qui s’intéresse à la beauté des gens. Mais je sais ce qui vous a mené ici, tous les trois. Je sens mes amis Ar et Terra qui se sont incarnés en deux d’entre vous… Seul toi, le petit blondinet flatteur, n’a pas de pouvoir nécessaire pour affronter mon ancien ami…
 Ohhh… Vous m’avez appelé blondinet !
Hem… Bref, je sais ce qu’il me reste à faire. Oui Ar, oui Terra, je vous entends par vos messages télépathiques. Je sais qu’il faut que je me dépêche… Bon… Et bien en m’incarnant dans le corps de ce petit navisia très aimable, je ne serai pas dépaysé en terme de beauté ! C’est parti ! »

Et ainsi, Água fusionna avec Basile, qui se sentit renforcé à son tour. La boucle était bouclée : Basile, Masane et Gédéon forment désormais un trio de divinités. Ils doivent maintenant aller en direction de l’aile du Quadri-Temple consacrée à Vida, car le temps presse… mais alors qu’ils s’apprêtaient à partir, une aura très sinistre et très puissante commença à se répandre partout dans le temple !

À SUIVRE !
No comments have been added yet.

Add a Comment:
 
×

:icontece-artiste: More from Tece-Artiste


More from DeviantArt



Details

Submitted on
June 7
Submitted with
Sta.sh Writer
Link
Thumb

Stats

Views
35
Favourites
3 (who?)
Comments
0
×