PokeUrban's avatar
Daniel
8 Watchers11.3K Page Views60 Deviations
F
Fracture
La sève glisse sur les feuilles qui se déchirent Le glaive crisse sur l'écueil de l'avenir De la fracture s'échappe une buée noire Qui perdure et t'attrape de sa mâchoire Les vibrations se font plus fortes L'air devient assourdissant Du ciel choit une sombre cohorte Fuse un tonnerre vrombissant De la lumière les flammes jaillissent Des abysses surgit une galère Le ciel creuse un précipice S'échappent les muses des enfers Mais tout est blanc Mais tout est noir On fait semblant D'avoir espoir Les mains attachées On se roule par terre Tonne le tonnerre Dans les tranchées Cette guer
M
Moebius
Comme un fil qui s’étire, s’étend, se déchire lentement, se prolongeant dans l’infini de l’espace en expansion, aspirés par un trou noir ces sentiments se dessinent, sont dessinés, se perçoivent sans se faire apercevoir. Présents mais invisibles dans le désordre de l’espace-temps, s’entremêlent souvenirs et désirs, à n’en plus finir ou à toujours commencer, on s’y perd, ou on est toujours perdus, ou toujours à notre place, sans le savoir. On ne le capte jamais tel qu’il se dévoile, de couleur incertaine, il ne se refl&
L
L'hiver rv
Elle s'est terrée dans le terrier Le Soleil dormant, la Lune blanche Des tranchées serrées comme ses souliers La chaleur descend, la lumière flanche Perdue et enterrée, se mit à pleurer Le Soleil dormant, la Lune blanche Sur ses joues rosées des perles coulaient La chaleur descend, la lumière flanche Et soudain la dévora La glace, le vent, le froid Soudain la dévorèrent Anxiété regrets et misère Mais atterrée dans le terrier Le Soleil dormant, la Lune blanche Le cœur serré comme ses souliers La chaleur descend, la lumière flanche Ne restèrent pl
D
DeFantaisie 1 -- Le cri
Elle était effrayée par ces idées interdites Dévorée par un feu de nature insolite Les pulsions électriques, éclairs énigmatiques Sources de troubles psychosomatiques Des traces de canines près de la carotide Une sensation malsaine, mais rien de perfide Sa peau, comme du velours, se laisse caresser Un élan de crispation, des poils hérissés Son cerveau lui commande de tout arrêter Sans effet sur un corps qui veut se manifester Dans un léger murmure, une tornade de braise Un parfum de gingembre, de citron, de fraise Un flux de jus traverse sa chair juvénile Des lambeaux
L
La(r)mes
Des larmes Comme des lames sur les joues Du feu qui transperce la peau Tes mots raisonnent C'est l'écho de la mélancolie Les vibrations Comme des basses pour un sourd Elles fendent l'espace Pour mieux me remplir De larmes Les lames fendent mon âme en dix Dissonance Dissonance et chaos dans l'harmonie Tes mots raisonnent C'est une pandémie Les vibrations Comme un séisme pour un jour Te faire voir l'idiot à genoux Tes mots sonnent Et tu n'as pas besoin de moi
Bad Key Machine
0
0
Fushizen na Boy
0
2
B
Boum.
Le pied dans le caoutchouc, qui tend, se détend Balancé dans un vide monumental Le néant est étouffant quand on a besoin de tout L'air, la pluie, le vent, je ne ressens rien Pourtant je suis là, raide, je monte, je descends À osciller dans mon ascenseur mental Je le sais bien, la solitude a ses atouts Mais s'engourdir ne rend pas serein Craque. Je dévale. La pente est raide, je descends à toute vitesse Je roule sans sentir les éraflures Dans ma carapace je (me) laisse tomber Boum. Fin de l'aval. Plus raide que la pente, devant moi un mur s'affaisse Je ferme les yeux, ça me rassure Que le mond
F
Fading
This is it I stopped shining The sun's fading Yes I quit When you step out the orbit You watch the satellites fall Step out the orbit The satellites fall And just as it always was You're alone In the middle of everystar You're alone And you can't do anything You'll keep spinning Over, and over again Until you come back And you grow brighter And all of a sudden You burst And this is it I stopped shining I'm not fading I'm absorbing everystar I'm destroying I burst I'm not a black star I'm the antimatter This is it I stopped shining The sun's dying Yes I quit And if you seek my light Fade away with me I'll keep you warm forever In the coldest o
s
sine passio
Beaucoup de temps passé à rêvasser Observant mes étoiles lentement s'espacer Le sentiment est palpable quand on n'est plus ébloui La chaleur d'une boule de feu se dissipant dans la nuit On se rend compte que la lumière remplissait l'espace Pour mieux ignorer l'éphémère on s'en laisse habiter Les poils se hérisser, la mécanique s'activer Jusqu'à rouvrir les yeux, comme se dévoiler la face === Plus de mots que d'idées Plus de vent que d'actions Je ne veux pas me décider Laisse-moi ne pas faire attention J'ai besoin qu'on me laisse tranquille Je veux qu'on me prenne dans
See all
F
Fracture
La sève glisse sur les feuilles qui se déchirent Le glaive crisse sur l'écueil de l'avenir De la fracture s'échappe une buée noire Qui perdure et t'attrape de sa mâchoire Les vibrations se font plus fortes L'air devient assourdissant Du ciel choit une sombre cohorte Fuse un tonnerre vrombissant De la lumière les flammes jaillissent Des abysses surgit une galère Le ciel creuse un précipice S'échappent les muses des enfers Mais tout est blanc Mais tout est noir On fait semblant D'avoir espoir Les mains attachées On se roule par terre Tonne le tonnerre Dans les tranchées Cette guer
M
Moebius
Comme un fil qui s’étire, s’étend, se déchire lentement, se prolongeant dans l’infini de l’espace en expansion, aspirés par un trou noir ces sentiments se dessinent, sont dessinés, se perçoivent sans se faire apercevoir. Présents mais invisibles dans le désordre de l’espace-temps, s’entremêlent souvenirs et désirs, à n’en plus finir ou à toujours commencer, on s’y perd, ou on est toujours perdus, ou toujours à notre place, sans le savoir. On ne le capte jamais tel qu’il se dévoile, de couleur incertaine, il ne se refl&
L
L'hiver rv
Elle s'est terrée dans le terrier Le Soleil dormant, la Lune blanche Des tranchées serrées comme ses souliers La chaleur descend, la lumière flanche Perdue et enterrée, se mit à pleurer Le Soleil dormant, la Lune blanche Sur ses joues rosées des perles coulaient La chaleur descend, la lumière flanche Et soudain la dévora La glace, le vent, le froid Soudain la dévorèrent Anxiété regrets et misère Mais atterrée dans le terrier Le Soleil dormant, la Lune blanche Le cœur serré comme ses souliers La chaleur descend, la lumière flanche Ne restèrent pl
D
DeFantaisie 1 -- Le cri
Elle était effrayée par ces idées interdites Dévorée par un feu de nature insolite Les pulsions électriques, éclairs énigmatiques Sources de troubles psychosomatiques Des traces de canines près de la carotide Une sensation malsaine, mais rien de perfide Sa peau, comme du velours, se laisse caresser Un élan de crispation, des poils hérissés Son cerveau lui commande de tout arrêter Sans effet sur un corps qui veut se manifester Dans un léger murmure, une tornade de braise Un parfum de gingembre, de citron, de fraise Un flux de jus traverse sa chair juvénile Des lambeaux
L
La(r)mes
Des larmes Comme des lames sur les joues Du feu qui transperce la peau Tes mots raisonnent C'est l'écho de la mélancolie Les vibrations Comme des basses pour un sourd Elles fendent l'espace Pour mieux me remplir De larmes Les lames fendent mon âme en dix Dissonance Dissonance et chaos dans l'harmonie Tes mots raisonnent C'est une pandémie Les vibrations Comme un séisme pour un jour Te faire voir l'idiot à genoux Tes mots sonnent Et tu n'as pas besoin de moi
Bad Key Machine
0
0
Fushizen na Boy
0
2
B
Boum.
Le pied dans le caoutchouc, qui tend, se détend Balancé dans un vide monumental Le néant est étouffant quand on a besoin de tout L'air, la pluie, le vent, je ne ressens rien Pourtant je suis là, raide, je monte, je descends À osciller dans mon ascenseur mental Je le sais bien, la solitude a ses atouts Mais s'engourdir ne rend pas serein Craque. Je dévale. La pente est raide, je descends à toute vitesse Je roule sans sentir les éraflures Dans ma carapace je (me) laisse tomber Boum. Fin de l'aval. Plus raide que la pente, devant moi un mur s'affaisse Je ferme les yeux, ça me rassure Que le mond
F
Fading
This is it I stopped shining The sun's fading Yes I quit When you step out the orbit You watch the satellites fall Step out the orbit The satellites fall And just as it always was You're alone In the middle of everystar You're alone And you can't do anything You'll keep spinning Over, and over again Until you come back And you grow brighter And all of a sudden You burst And this is it I stopped shining I'm not fading I'm absorbing everystar I'm destroying I burst I'm not a black star I'm the antimatter This is it I stopped shining The sun's dying Yes I quit And if you seek my light Fade away with me I'll keep you warm forever In the coldest o
s
sine passio
Beaucoup de temps passé à rêvasser Observant mes étoiles lentement s'espacer Le sentiment est palpable quand on n'est plus ébloui La chaleur d'une boule de feu se dissipant dans la nuit On se rend compte que la lumière remplissait l'espace Pour mieux ignorer l'éphémère on s'en laisse habiter Les poils se hérisser, la mécanique s'activer Jusqu'à rouvrir les yeux, comme se dévoiler la face === Plus de mots que d'idées Plus de vent que d'actions Je ne veux pas me décider Laisse-moi ne pas faire attention J'ai besoin qu'on me laisse tranquille Je veux qu'on me prenne dans
120
7.6K
82
7.1K
Judy and Nick - Zootopia colored version
51
1.7K
The Legend of Judy Hopps
33
467
Nick Wilde and Judy Hopps
146
3.4K
8 years so far
19
165
Somber Whimsy
4
105
Preparing Final Atomic Buster
25
224
freckles
10
319
Frost and Fire
21
218
July 29, 1993
France
Deviant for 12 years
Badges
Super Llama: Llamas are awesome! (16)
It's been a while since I'm here, though. But I never push things far enough to take off. However I make efforts in my activity. A little. Not enough. Maybe. You can support me by liking my facebook page here, if you want to: http://facebook.com/Pock ... https://www.deviantart.com/pokeurban/art/Guide-de-survie-en-cas-de-tornade-560807747
Tototom!
Hai guise. Everything changes so fast these days. It's been close to two years since my last entry on the journal! I live a happy life for more than a year now thanks to my delicious girlfriend, Loliftw (http://loliftw.tumblr.com/), who's the leader of the French Vocaloid community and gets more and more fond of drawing crazy precise patterns. We love singing and creating stuff together. And play videogames too! As of March, I'm working at Disneyland Paris, so if you pass by Fantasyland someday feel free to search for "Daniel" in the attractions! I just bought the Wii U, and it's quite fun. Playing Nintendo Land with 4 other friends is hi
Plain.
Man, I'm so looking forward to ending this damn secondary cycle. Hopefully there are only four months left. I'll stick to Pokémon. Hope you guys are all doing great, 'cause I'm not. Plain routine. Kisses and hugs.

Comments55

anonymous's avatar
Join the community to add your comment. Already a deviant? Sign In
ErynnB's avatar
ErynnB|Hobbyist Digital Artist
Ok donc 10 plombes plus tard, merci pour le watch Daniel ;)
Reply  ·  
PokeUrban's avatar
PokeUrban|Hobbyist Writer
Je t'en prie :)
Reply  ·  
Neibux77's avatar
Very merci for the add :)
Reply  ·  
PokeUrban's avatar
PokeUrban|Hobbyist Writer
De rien dude :p
Reply  ·  
Andecaya's avatar
Andecaya|Professional Digital Artist
Thank you for joining :iconyour-best-art: I'm glad you are with us!
Please share your work and your favourites with us. We also accept tutorials and stock because this is what others help to create art!

You can find our rules here: [link]
Also you are maybe interested in our contests - have a look at the blog section for our contests
Reply  ·  
Loliftw's avatar
Loliftw|Hobbyist Digital Artist
I love you so much!
Reply  ·  
Loliftw's avatar
Loliftw|Hobbyist Digital Artist
JUST THE VERY BEST
deviantART muro drawing Comment Drawing
Reply  ·