Shop Forum More Submit  Join Login
About Deviant GuillaumeMale/France Recent Activity
Deviant for 12 Years
Needs Core Membership
Statistics 19 Deviations 146 Comments 3,470 Pageviews
×

Newest Deviations

Literature
Contraintes
L'esprit de l'individu est contraint par la société à laquelle il appartient.
La société donne des codes à penser pour les individus. Elle enferme ceux-ci dans des cases et contraint les membres de cette société à enfermer dans ces casses les individus par eux-mêmes, par le simple principe que les membres font partit de la société. Car faire partit d'une société commune c'est avant tout utilisé la même nomenclature afin de classer, et classer les individus dans leur rapport même à la société est l'activité fondamentale des individus en société. « Quelle place a tel ou tel parmi nous ? » pour résumé.
Ces règles de sociétés sont basées sur des illusions de la vie en société.
Et ces illusions de vie contraignent les pensées individuelles.
L'individu moyen passe son temps à établir une pensée autour du th
:iconOkensh:Okensh
:iconokensh:Okensh 3 6
Literature
L'intellectuel
Celui-ci s'intellectualise, c'est sa manière d'être au monde à présent, c'est surtout sa manière de s'en détourner en fait. Son refuge c'est le savoir. Il le maitrise ou en tout cas aimerait le croire. Il en fait sa facilité, son petit bonheur, son domaine de compétence, sa chasse gardée, sa définition personnelle.
Il réfléchit. Sur quoi ? Soit sur son rapport à la corporalité, et donc son rapport aux gens et au monde, ce qu'il avait d'emblée rejeté dans les prémisses de la définition de sa cachette (quelle ironie !) ; soit sur son rapport à l'intellectualité, s'enfermant de plus en plus dans son petit monde douillé, déniant de plus en plus son corps.
Il cherche en fait à comprendre ce qui le distingue et ce qui le rapproche des individus qui l'entourent.
Il les cherche en réalité ces individus, mais il les cherche dans son esprit et pas dans la vraie vie. Il ne
:iconOkensh:Okensh
:iconokensh:Okensh 2 1
Literature
Rivalite
Bien que je considère que mes faits et gestes ne me définissent pas, bien que je considère que je ne suis pas toujours le même, bien que je considère que mes paroles ne sont pas capables de définir complètement ma pensée ; à autrui, je nie toutes mes considérations. Je le juge avec une simplicité étonnante.
Je n'ai conscience que de son paraître.
Un paraître qui ne peut être que tel quel. Un paraître qui couvre tout entier un être.
Une couverture de mystère dont je m'enrobe également pour les autres.
Un paraître qui n'est pas moi pensais-je.
Profondément, il y a un moi, moi, moi !
Au fond, au plus profond, en secret, à l'abri des regards ou des envieux ou pire peut-être, des chapardeurs. C'est à moi ! Je suis à moi !
Une douceur paranoïaque me prend. Je suis. J'existe. J'en vis. J'en ai envie. Je vous en supplie, accordez-moi cela. Je vous demande ce minimum
:iconOkensh:Okensh
:iconokensh:Okensh 2 7
Literature
Concepts de temps
Le temps possèdent plusieurs modalités, soit il est présent, c'est-a-dire actuel, soit il ne l'est pas, il est donc aparonique, c'est-a-dire qu'il peut être passé ou futur, non-actuel.
De l'état d'être ou de conscience dépend chacun de son rapport à ces deux types de temporalité.
En effet, l'être est au présent alors que la conscience est au passé ou au futur.
L'être humain se vit projetait dans un continuum temporel.
Ainsi, il se voit lui-même au passé ou dans l'avenir. Dans un déjà vécu ou dans un encore possible. C'est son état de conscience.
L'humain s'oublie au présent car c'est l'état de l'être.
La conscience du présent se fait bien souvent pour vivre pleinement, dans le but de se satisfaire à une immédiateté.
Cette immédiateté peut s'avérer fulgurante. On peut exécuter des actions avec tellement de naturel dans l'instant, comm
:iconOkensh:Okensh
:iconokensh:Okensh 3 3
Literature
Fulgurances nocturnes
La nuit suspend le temps.
Mon esprit entreprend.
Prêt à tomber sous l'égide de Morphée s'égrainent en moi les mots et les images qui n'attendaient pour surgir que les froideurs nocturnes. Le temps de la lune étant favorable à la pensée suave et lancinante que n'offre pas celui du soleil qui recherche les idées courtes et sucrées.
C'est le moment du repos corporel mais aussi de l'embrasement de l'esprit.
S'écrit alors le roman de minuit.
L'imaginaire est à son paroxysme, sur le point de rentrer dans le monde des rêves dans quelques minutes. Mais il reste encore ces instants pour coucher sur le papier ces effervescences qui s'évanouiront une fois le soleil levé.
C'est donc l'orée des rêveries que parcourt l'éphémère de mon esprit.
Les mots se nouent comme ils ne se sont jamais noués. Les images dégoulinent. Le tableau se peint.
Ô toi nuit je t'attendais depuis des heures tou
:iconOkensh:Okensh
:iconokensh:Okensh 6 27
Literature
Ce que je suis
Qui suis-je ?
Voila une question que se pose tout le monde à un moment ou à un autre dans nos sociétés exacerbant l'individualisme et la distinction personnelle face au groupe et dans le groupe.
Les réponses à cette question ont pour le moins étaient multiples.
Sans prétention vis-à-vis de sa valeur par rapport aux autres, voici la mienne, qui présente simplement la recherche de ce qu'il y a en soi comme veine. En d'autres termes, je ne réponds pas, moi non plus, à la question mais j'interpelle quant à l'intérêt même de la question.
Je suis l'unité d'un corps traversé par un courant continuel de pensées, plus ou moins en rapport les unes avec les autres, qui constitue non pas une identité mais une multiplicité d'identité. Il est inutile de chercher un en-soi unifié mais utile de se voir comme un soi unique, correspondant au corps réel. L'illusion de l'identité vi
:iconOkensh:Okensh
:iconokensh:Okensh 1 10
Literature
A l'imparfait
L'individu est forcement imparfait, puisqu'individuel.
En effet, chercher à être parfait voudrait dire chercher à être infini car seul l'infini n'a pas de limite et donc capable de tout car, par définition, rien n'est hors de l'infini. Et l'infini n'a pas besoin d'autre chose que de lui-même pour exister. Or, l'individu est bel et bien fini dans les limites de l'espace de son corps.
Dans cette optique, il faut accepter de ne pas être parfait et admettre qu'il n'est pas possible de l'être. Car le problème de la recherche de la perfection est un problème très actuel. Il est en cela la négation de la recherche de l'autre. Pourquoi aurions-nous besoin des autres si l'on était parfait ? La réponse est non puisque l'on devrait se suffire à soi-même.
Pourtant, la volonté de rechercher la perfection a souvent pour origine le fait de vouloir plaire aux autres.
Or c'est par l'imperfection que l'on peut rentrer e
:iconOkensh:Okensh
:iconokensh:Okensh 2 10
Literature
Fluidite
Les sentiments sont des phénomènes crées dans notre intériorité et qui nous transforme tant qu'on les laisse vivre.
Nous sommes en cela nos sentiments.
Et en acceptant d'être nos sentiments, nous vivons le changement perpétuel de nous-mêmes. Nous nous vivons en tant qu'expérimentateur de situations et non en tant qu'objet dénué d'affects.
Les sentiments vécus, compris et acceptés nous rendent mobile dans notre être. Car à l'inverse, les gens fixes sont des personnes totalement rigides avec leurs sentiments, ils les rejettent ou les dénigrent.
Et à travers la diversité des sentiments, je dirais que l'état de bonheur, en tant qu'affect, est comparable à une fluidité et non un point fixe et immuable à atteindre.
Cette fluidité est égale à chacune des diverses formes et intensités que peuvent prendre les sentiments.
Et je pense que la connaissance de soi qu'indu
:iconOkensh:Okensh
:iconokensh:Okensh 2 4
Literature
L'agir et le penser
D'un côté l'action, de l'autre le penser. Deux modes différents d'aborder la vie. Une sorte d'opposition classique entre le corps et l'esprit. On attribue en effet l'agir au corps et le penser à l'esprit.
L'agir c'est appréhender la réalité telle qu'elle est.
Le penser c'est détourner la réalité ; par exemple c'est trouver des possibilités à l'avenir, c'est justifier le passé, c'est remettre l'action présente à un autre moment.
Le penser n'est-il pas négation à l'agir plutôt que son prélude.
Le corps et sa « volonté » son bien trop niés dans notre société. Une société très ascétique. Une société tournée vers le penser. Toujours réfléchir. Ne jamais écouter son corps.
On a facilement oublié que le penser vient du cerveau, un organe du corps.
Ce cerveau est simplement un moyen pour le corps de s'appréhende
:iconOkensh:Okensh
:iconokensh:Okensh 4 6
Literature
L'amour de toutes choses
La Nature est infinie et, par conséquent, une infinité de chose est la Nature.
Admettre faire partie de la Nature induit en être une part au même titre que chaque autre chose de la Nature.
L'idée de vivre parmi les choses réelles et naturelles induit de dépendre de la Nature. Mais c'est aussi l'affirmation renouvelée que l'on fait partit de la Nature. Ce qui est extérieur à nous n'est pas contre nous.
Il faut prôner l'amour de la réalité, donc l'amour des choses qui existent en tant simplement qu'elles existent. Aimer la vie et aimer vivre parmi la vie.
A côté, les idées et idéologies ne sont pas réelles. Elles sont donc vectrices d'illusions. Et en tant que telles, elles détournent de la réalité et de la perfection de toutes choses. Les illusions sont sources de tristesses, d'amalgames puis plus tard de désillusions qui conduisent souvent vers d'autres illusions, au détri
:iconOkensh:Okensh
:iconokensh:Okensh 0 4
Literature
A la recherche de soi
On est soi qu'à travers l'autre.
On est soi qu'en désirant l'altérité, qu'en s'y confrontant.
On est soi qu'en cherchant ce que l'on pense être l'amour ou la haine de l'autre, qui n'est qu'en fait que l'image de soi renvoyer par l'autre et le sentiment d'amour ou de haine de soi-même au travers de l'autre.
Etre soi c'est se désirer, positivement.
Le désir négatif de soi nous renvoi plutôt vers l'idée de ce que l'on n'est pas, vers un désir positif de changement de soi.
Par le désir, on s'actualise régulièrement de soi vers soi.
Et le désir est induit par l'idée positive, ou la contre idée négative, des émotions suscitées par un objet, une idée ou une personne.
Mais à bien y réfléchir, ces émotions sont produites en nous, par la présence ou l'évocation des objets, idées ou personnes associés à ces sentiments.
En réalité c'es
:iconOkensh:Okensh
:iconokensh:Okensh 0 7
Literature
L'alterite
Aller chercher l’altérité en l’autre, pour partager, pour construire une relation, pour s’apporter mutuellement des originalités, pour se changer soi de son soi.
C’est une reconnaissance de l’autre en tant qu’il n’est pas soi, mais également une reconnaissance de soi en tant qu’on n’est pas l’autre, c’est important. Double bénéfice. Autant cet autre me « complète » par son altérité, autant j’ai forcement des originalités qui font que je peux « compléter » l’autre.
C’est une multiplication des contacts et des idées qui me forge, qui me construise.
Une liberté de parole entre autrui et moi qui me fait évoluer.
Une prise de contact nécessaire avec ceux qui me diffère est un remède aux idées incestueuses de moi et mes semblables, empêchant une ghettoïsation des personnes.
:iconOkensh:Okensh
:iconokensh:Okensh 1 7
Literature
Memoire de mes amours
Mémoire de mes amours
Méprisant pour toujours
L’émeute de tous mes moi
L’éphémère de tout émoi
Masquant en mirages
Mes souvenirs sages
Mélangeant maintes fois
Ces récits maladroits
En mélodies masquées
Dans le marbre gravé
Qui resterons muettes
Mettant mots en miettes
La parole se méfiant
Des brides la malmenant
Malgré toute magie
Comblant destin maudit.
:iconOkensh:Okensh
:iconokensh:Okensh 2 13
Literature
Etre soi
A quoi ça sert d’être toujours soi-même ?
Etre soi, c’est être sûr de soi, sûr de son soi, sûr d’être quelqu’un.
C’est arrogant. Mais pire, c’est emprisonnant. Etre soi c’est ne plus en sortir. Il vaut mieux alors être sûr de son fait, ne pas se tromper sur la personne. C’est offrir au monde un visage, un paraître. Ne plus bouger, être fixe, figer. Clic, photographie, quelque soit l’instant, quelque soit le lieu, c’est être toujours le même.
Un être sans surprise, sans saveurs. Quand on me connaît, on connaît tout de moi, et pour toujours. Que puis-je vous apprendre de nouveau moi l’être qui suit.
J’emmerde les gens qui sont sûr d’eux, les gens qui sont fixes, les idéologues, les gens qui s’acceptent, les gens qui s’y croient, les gens qui sont.
Je ne veux que de l’incertitude et du jeu. Du pas sérieux.
:iconOkensh:Okensh
:iconokensh:Okensh 1 10
Literature
Souffler sur la flamme
Je veux t’écrire pour t’oublier
Briser en moi ce que tu portes
Comme ton image est encore forte
Car sans cela je souffrirai.
Tu es l’esprit qui hante mon corps
Tu es une image plus qu’un être
Tu es l’idée, le paraître
Ce qui me ronge et me dévore.
J’ai décidé de prendre ma plume
Voir mes erreurs qui te désignent
Avec quelques phrases que je signe
Avant que je ne me consume.
Et pour le salut de mon âme
Je dois effacer ton visage
Le perdre le long du rivage
Je veux souffler sur la flamme.
Faisant disparaître la lueur
De la bougie et de l’espoir
Et se retrouver dans le noir
Dans cette chambre et dans mon cœur.
:iconOkensh:Okensh
:iconokensh:Okensh 0 0
Literature
Ton coeur
Ton cœur qui bât
Et qui s’éprend
Il veut se dévoiler
S’il n’est pas tourmenté
Ton cœur qui croit
Et qui s’étend
Il souhaite s’épanouir
Omettant l’avenir
Ton cœur qui voit
Et qui t’apprend
Des gestes qui rassurent
Ne voulant pas conclure.
:iconOkensh:Okensh
:iconokensh:Okensh 0 0

Favourites

Ariel's Nightmare by ValentinaKallias Ariel's Nightmare :iconvalentinakallias:ValentinaKallias 4,875 0 Larme Lune by Anstellos Larme Lune :iconanstellos:Anstellos 515 45 The Pond by PinkParasol The Pond :iconpinkparasol:PinkParasol 7,931 687
Literature
Haiku Edit
L'amour c'est comme une cuillère et un café
On tourne d'abord autour du pot
On mélange amertume et sucré
On y dissous nos égos
et on en reverse à côté.
:iconJudekMatthieu:JudekMatthieu
:iconjudekmatthieu:JudekMatthieu 9 27
Good way ? by StephArt09 Good way ? :iconstephart09:StephArt09 61 34 Colored life by StephArt09 Colored life :iconstephart09:StephArt09 62 31 The lights of the hope II by StephArt09 The lights of the hope II :iconstephart09:StephArt09 647 259 The lights of the hope by StephArt09 The lights of the hope :iconstephart09:StephArt09 28 8 Multicolored sky by StephArt09 Multicolored sky :iconstephart09:StephArt09 17 3 A single tree by StephArt09 A single tree :iconstephart09:StephArt09 46 12 Paper Heart Request by 3lda Paper Heart Request :icon3lda:3lda 55 30 Life is only ephemeral by StephArt09 Life is only ephemeral :iconstephart09:StephArt09 881 141
Literature
Rien.
J'ai envie d'écrire ce soir. Sur qui ? A propos de quoi ? Je n'en ai aucune idée. J'ai juste envie de sentir les mots couler sur le papier, de les voir prendre forme, de les voir vivre, de sentir à travers eux mes pensées les plus intimes, de les voir refléter mes désirs... J'ai envie que mes lecteurs ressentent ce que je ressens, qu'ils apprécient ce que j'apprécie, qu'ils voient à travers mes mots.
Je crois que tu m'inspires, d'une façon tellement étrange que mes phrases en deviennent incohérentes, que mes mots se troublent comme mon esprit se perd dans la confusion. Les lignes ne reflètent rien de compréhensible à part un désir, une envie d'écrire. On m'a dit un jour de lire à travers ces lignes. N'y voit-on pas, au travers de mes mots, un désir plus profond que celui d'écrire ? Un désir lié à toi ? Je n'ai pas de réponse suffisamment cohérente à apporter
:iconMep-Art:Mep-Art
:iconmep-art:Mep-Art 6 46
sinuous road ... by julie-rc sinuous road ... :iconjulie-rc:julie-rc 895 143 A feeling of freedom ... by julie-rc A feeling of freedom ... :iconjulie-rc:julie-rc 935 133 Foggy morning by julie-rc Foggy morning :iconjulie-rc:julie-rc 2,139 261

Groups

Activity


deviantID

Okensh
Guillaume
France
Current Residence: Tours - France
Operating System: XP
Interests
:iconfrenchconnexion:

Comments


Add a Comment:
 
:iconqui-pro-quod:
Qui-pro-quod Featured By Owner Jul 5, 2011
Ça va mon ami?
Bisous!
Reply
:iconmarkun1982:
Markun1982 Featured By Owner May 16, 2010
Thank you for the :+fav: ^_^
Reply
:iconmisstonio:
misstonio Featured By Owner Apr 22, 2010
merveilleux tes poèmes j'aime se que tu écrit et ton style et vraiment intérésant
:+favlove:
Reply
:iconokensh:
Okensh Featured By Owner Apr 22, 2010
Merci beaucoup :)
Reply
:iconjessica-th:
Jessica-TH Featured By Owner Mar 10, 2010
Thnk U for the :+fav:
Reply
Add a Comment: