Shop Forum More Submit  Join Login
About Deviant emmaFemale/France Recent Activity
Deviant for 10 Years
Needs Core Membership
Statistics 39 Deviations 625 Comments 8,930 Pageviews
×

Newest Deviations

Literature
Virgin Realms
Je regarde le temps qui se dilate et me souviens de la brisure d'un simple regard.
Quand son sourire enlaçait mes heures d'angoisse... pour les étouffer.

Avant que les lueurs de l'aube ne dévorent le ciel, je me blottissais contre son âme, en secret. J'avançais à tâtons, guidée par ses silences. Je m'amoncelais un peu là, dans sa tristesse et repartais le ventre lourd. J'étais l'ombre furtive qui caressait son cou de son souffle chaud. Parfois matinal, il entendait mes pas sur le seuil de ses rêves, mais la lumière chassait bien vite ses hésitances.
Ensemble, on arpentait les ruelles de l'espoir. On s'y est égarés de l'avoir trop cru éternel. Et nos rires imbéciles en ricochets sur les pavés. Faux-semblants.            
Chez lui, c'était ma folie que je redoutais.
Nos mutismes, qui ont fait taire
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception 2 0
Literature
Les Naufrag2s du Silence
Faire le deuil de toutes les relations avortées. Tirer un trait. Sur la page noircie de ses espoirs déchus. Là où s'échouent tous les non-dits. Le fruit de nos vides. Les souvenirs perlent au bord de mes songes. Je les efface d'un soupir. Leur préférant les effluves du sang. Et leurs lambeaux sur les murs. Les tomettes rouges ne sont que des morceaux d’âme collés au plafond. Courir après des fantômes et choir d'avoir trop cru. S'abandonner aux larmes, seule éclosion de la frustration. Parce que les cris de désespoir sont ensevelis dans la chair. Rejouer les scènes, encore et encore jusqu'à en perdre le fil. Puisque plus rien ne fait sens. Errer dans des déserts de souffre.
Et les voiles de l'absurde enveloppent alors l'oubli.
Abandon.
Dans les ombres de ta tête s’animent des démons.
Il faisait frémir ses doigts au seuil de mon
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception 4 12
Literature
RENONCEMENT!
Givre. Piqûres. Coups. Bleus. Sang.
S'écouter mourir un peu. Se perdre dans le bruit des rêves qui s'effondrent. Se perdre. Et courir après son propre fantôme.
Et les ombres de fumée. Des voiles. Des parfums.
Oublier le futur, hanter le passé, laisser mourir chaque présent. S'engluer dans des a-temps. S'enfoncer dans la mollesse de l'instant.
Mou, ça ressemble à moi. Moi n'a plus de visage. Il change au gré des ombres du jour.
Maintenant, les ombres de fumée rampent au plafond. Griffures dans mon crane. Images de prostration. Sacrifice. Rituel.
Des doigts tremblants qui s'effleurent dans les replis de soi(e). Des âmes béantes qui se trouvent et s'épient. En silence. En secret. Un sourire sur ta bouche qui saigne. Dessine les contours de mes plaies !
Les monstres rampent encore au plafond. Psalmodient. Noir. Spasmes blancs. Mise à mort. Systématique.
S'enchaîner dans les attentes du jour qui s'éteint. Refuser. Noyer les espoirs et écouter hurler les possibles déchus.
Renoncer.
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception 5 11
Mature content
Creve le sol :iconlemasculeeconception:lemasculeeconception 2 3
Literature
Les Errances du silence
Je suis glacée. En dedans. J'émiette les songes. Que tu hantes. Tu t'éloignes. Et j'ai froid. Mais quoi qu'il arrive j'te garderai incrusté dans mes entrailles, même lorsque tu les dévores. Calvaire épileptique. Ton absence. Nausée. Ta Présence. Nausées. Les sciures du gel. Tu continueras à enfoncer les cendres du possible au fond d'ma gorge. Et des cendres glaciales. Droguée au silence. La quête du néant. Plume de granit.
Le bruit du chaos qui se fracasse sur les nuées. Brouhaha. Je me cache sous les sourires et m'invente un corps dans la fumée, être fantomatique aux reflets de glace, mais lorsqu'ils s'effritent, lorsqu'ils se retirent, lorsqu'IL se retire, je me retrouve seule face à mes réflexions. Lorsque la mise à nue s'expose. Lorsque l'espoir se consume. Une fois de plus. Lorsque plus rien ne fait lien. Tout se délite. Et la logique s'effondre. Et la solitude grince. Le plafo
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception 10 26
Literature
Tu salis ...
Quand love's alchemy devient lament, c'est sans doute le signe qu'il vaut mieux tout abandonner avant le début du premier acte.
Chaise vide: Sang froid
Et ce vide au creux de moi. T'as rien construit. T'avales les miettes de mon néant que j'avais voulu rassembler autour de ton noyau. J'y voyais un astre, un soleil. T'es qu'un trou noir. Du vide. Du vent. Changeant, au grès de tes mensonges. Tu prends formes sous tes maux. Et ta colère.
Le mouvement entre les silences
Crachotis sur le seuil de mes pensées
Et je t'entends baisser les yeux lorsque je te parle de mon être. C'est comme si tu vomissais mes offrandes. Tu n'es qu'un dieu anorexique, tu n'as rien d'autre à offrir que tes cendres encore froides. Ni argile faite chair, ni mot à maux. Même tes miracles comme des diarrhées. Par trop liquides et inconsistants, ils prétendent construire un future sur la négation d'un passé qui pourtant fait surgir des fantômes sur
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception 1 3
Literature
Premonition
He smells of salt and sand, he speaks in waves, all in rimes and breath, the language
of wind.
He was a king in the night
An aura.
He was Chaos's brood
and he had stars dancing in his hands.
Something got broken.
And he disappeared
melting in the vibrant atmosphere,
nowhere to be seen but everywhere to be felt.
He is Chaos shivering on the Nebula.
He haunts silence
and he saved me from mutism.
And the sun rose.
He had cold stones dancing in his hands.
He ate them up.
He was Chaos's feast
and the clamor of a weeping star.
His musicality was nothing but an ode to nonsense, a journey into absurdism, as incons(is)tant and changing as the wind.
                                                          
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception 1 3
Literature
Le silence
Le Silence, Lui, n'a pas d'Histoire. </i>
Exulté, exhalé, en un souffle court, il hurlait, nu sous les décombres de son corps, il hurlait des mots qui ne s'articulaient en aucun sens. À la cassure des mots, il hurlait: « Vive Babel!! Vive Babel et le bruit de sa ruine, quand la langue s'excède, s'accède, aux moments vifs où elle s'arrache... à elle même. » C'était ça sa langue, haletante, nourrie de syncopes et de suspens, le foyer de ses images, déchirée, à l'image de sa folie. Sa névrose au croisement de ses cris, et de leurs surdités. Il avait intégré des fragments d'Autre comme des corps étrangers, les points névralgiques de sa souffrance et de sa maladie, une gangrène qui le rongeait. On l'avait qualifié, on l'avait quantifié, on l'avait placé, dans une catégorie. Là, déjà, il s'évaporait. Castration. Dé
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception 5 9
Literature
Shelter
Les relents épileptiques de Neurosis s'entassent dans son crâne. Des rumeurs nasillardes qui découpent les larmes de cendres en volutes de silence. Des sons, nichés entre les deux oreilles d'un esprit qui c(r)oule sous des notes en nappes frénétiques. Elle se noie dans le tumulte de ces écueils sonores et de ces lames de soupir. Au crépuscule de ces mutismes, le spectre de ses tourments danse sur des vocaux fuyants.
Les émanations d'opiacé s'ajoutent à cette transe onirique, Elle éclot sous des aurores de cris. Ces cris, ses cris, résonnent en son âme comme si on jouait du violon sur des cordes vocales.
Les déflagrations d'un égo qui s'écroule, suturant [à] ses oreilles.
Vertige.
Des gouffres de silence suintent de nuages voraces en une chute inespérée. Cachée dans les échos brisés, penchée sur les fossés féconds du vain, Elle a d
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception 2 16
Literature
Kenose
                                                        Kénose
Je me cogne à la foule. Je ne suis plus qu'une plaie ouverte, une douleur lancinante. Mon corps entier se résume au feu de mes entrailles. Les plaies dans ma chair comme une trouée vers les cieux. Perdue dans la douleur, perclue de douleur, abandonnée de vos errances, j'accepte vos frustrations d'anges déchus. Vos déceptions d'hommes castrés. Vos manquements et votre lâcheté. Vos actes manqués. Vos peurs et vos pleurs. Ma peine n'est que le reflet de vos espoirs flétris. Et vos braillements, que je ne sais plus, que je ne sais pas.
Mais si! J'ai su. J'ai s
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception 1 14
Literature
CA
     Il paraît que la vie vient par vagues, et là, autant dire que c'est la marée basse, lorsque crabes et mouches se précipitent pour cueillir les ruines. Celle qui fait rouiller les croutes. Des cris de muettes font vibrer les parois de mon crâne. Au moins, je ne suis sourde qu'aux insultes inarticulées. Elles m'ont bannie du clan. Je n'existe plus. Qu'en tant que proscrit. Qu'importe alors, j'existe. Et je crache sur ce qu'il ne peut avoir, c'est tellement plus facile de noyer des regrets. Déni poisseux. Dégoût cloisonné par leurs abdications humides. Et les chevaux de bois se sont consumés depuis bien longtemps. D'eux ne reste pas même les cendres de l'essence. Alors même hors de l'eau j'étouffe. Et j'ai brulé tout l'air de ma sphère.
    J'étouffe, je vis dans une bulle qui me noie, j'engloutis tout ce qui a de l'importance dans les entrailles de mon su
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception 0 7
Mature content
Les Soubressauts du Cadavre :iconlemasculeeconception:lemasculeeconception 0 21
Parce que mon sourire... by lemasculeeconception Parce que mon sourire... :iconlemasculeeconception:lemasculeeconception 1 7
Literature
A Tribute to Clochette
Chaque étoile décrochée n'était qu'un terne de plus dans son ciel. Et les croissants de lune n'étaient que des sourires en moins sur ses lèvres. Je n'ai pas mis du brillant dans ses yeux, j'ai contribuer à éteindre son horizon. Et maintenant scintille la frustration. Etroite. Demain elle criera mon nom comme des jurons sur les murs du clan. Et elle tend à me ressembler. Schizo. Elle se raconte des histoires pour mieux s'endormir. Elle s'invente des rêves pour continuer à avancer. Ses mensonges, comme des cannes. Elle ferme les yeux et s'affaisse. Elle rentre dans le rang et perd son identité. Elle s'éloigne et disparaît dans la foule. Flou directionnel. L'illusion crève les yeux, pourtant. Montée sur ses grands idéaux elle n'a même plus l'audace de sa fureur. Qu'est-ce qu'un grain de folie quand on ne sait plus qu'être. Timorée. La magie s'est flétrie; elle pue l'aigreur de la vieil
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception 3 2
Literature
Palimpseste
le vide, scintille imbrique lubrique, punir.
Frappe. La chair crie. La chair cire. La chair crisse
La chair déchire. Encore. Le coeur saigne.
Vide.
Cogne.
La chair s'est tue. La chair s'est tué. La chair c'est tout.
Humidité. Flotte sur les murs. Empreinte. Piétine. Hurle et cogne.
Encore.
Pleure. Desséché. Parle. Enfonce encore plus loin dans l'autisme. Mutisme.
Poing sanglant. Trop frappé. Creux dans l'estomac. Vide placentas.
Vomit.
Bleus.
Pierre, papier, ciseau.
Ciseau coupe. La chair vit. La chair sévit. La chair sait.
Chercheur de corps. Pierre.
Ersatz de vie, ta litté.
Petit mort au bord des lèvres. Petit mord au bord des lièvres.
Images agacent. Images sagaces. Images fugaces.
Image et mille. Mille et images. millésimage.
Hurle et vomis. Brûle la gorge. Brûle les images devant tes yeux.
Cris; vit.
Hope, the empty shell. Sonne le creux.
Écoute les vague tombées en cascades sur tes paupières. Si
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception 0 12
Literature
'On Reconnait le Bonheur...
"on Reconnait le Bonheur au Bruit qu'il Fait en Partant..."
... Le mien a fuit dans le fracas d'un Univers qui s'évapore.
Et les arbres bien droits comme pour griffer les firmaments,
Et les étoiles plus bas comme pour me bruler d'incertitudes,
Et le ciel s'écroule sur mes souvenirs.
Alors je verse une larme à la taille de nos regrets...
                                                                                           Et dieu qu'ils sont grands!!
           
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception
:iconlemasculeeconception:lemasculeeconception 0 12

Favourites

Pistil on the light by Liliframboise Pistil on the light :iconliliframboise:Liliframboise 6 3 Obliques by Douce-Amertume Obliques :icondouce-amertume:Douce-Amertume 52 27 NWK 3 by Douce-Amertume NWK 3 :icondouce-amertume:Douce-Amertume 44 9 Closed by Douce-Amertume Closed :icondouce-amertume:Douce-Amertume 37 0 Moriarty by Nahuask Moriarty :iconnahuask:Nahuask 4 4 Si by Nahuask Si :iconnahuask:Nahuask 7 10 La fragilite des ames fortes by Nahuask La fragilite des ames fortes :iconnahuask:Nahuask 12 4 Wood always keeps a secret by Nahuask Wood always keeps a secret :iconnahuask:Nahuask 12 4 fibrous tissue by Liliframboise fibrous tissue :iconliliframboise:Liliframboise 2 0 Axone by Liliframboise Axone :iconliliframboise:Liliframboise 3 3 Elan vital by Liliframboise Elan vital :iconliliframboise:Liliframboise 13 2 Heat by Liliframboise Heat :iconliliframboise:Liliframboise 7 4 Vol au dessus des embruns by Liliframboise Vol au dessus des embruns :iconliliframboise:Liliframboise 2 0 Dream on the sea by Liliframboise Dream on the sea :iconliliframboise:Liliframboise 25 6 Songs for the Insomniac II by CocoKingsolver Songs for the Insomniac II :iconcocokingsolver:CocoKingsolver 148 12 52nd and Taylor by CocoKingsolver 52nd and Taylor :iconcocokingsolver:CocoKingsolver 54 24

Activity


deviantID

Interests

Comments


Add a Comment:
 
:iconliliframboise:
Liliframboise Featured By Owner Sep 4, 2014  Hobbyist Photographer
Un très grand merci pour être passée par mes pages, pour avoir aimé quelques unes de mes créations. Je découvre grâce à cela ton univers. J'adore, je m'y perd avec plaisir et délectation. Tu as l'âme vagabonde d'un monde à part. Je me reconnais parfois dans tes mots. Encore merci ! :rose:
Reply
:iconin2ni:
in2ni Featured By Owner Jun 24, 2014  Hobbyist General Artist
Bonjour Emma, et grand merci (avec beaucoup de retard !)
Reply
:iconnicotiniac:
nicotiniac Featured By Owner May 26, 2014
thanks!:)
Reply
:iconscheinbar:
scheinbar Featured By Owner May 19, 2014  Hobbyist Traditional Artist
thanks for your support Yin and yang heart~
Reply
:iconlemasculeeconception:
welcome :)
Reply
:iconjulienrichetti:
JulienRichetti Featured By Owner May 17, 2014  Professional Digital Artist
Merci Emma pour le watch et les favs :meditation:
Reply
:iconlndfrance:
LNDFrance Featured By Owner May 17, 2014  Hobbyist General Artist
Merci beaucoup pour tous ces favoris et le watch :dance:
Reply
:iconoctocolombus:
Octocolombus Featured By Owner May 4, 2014  Hobbyist Writer
Merci pour tous les favs ;)
Reply
Hidden by Owner
:iconoctocolombus:
Octocolombus Featured By Owner May 7, 2014  Hobbyist Writer
Je prendrai le temps de regarder :D
Reply
Add a Comment: