Shop Forum More Submit  Join Login
About Digital Art / Student johnson johnsonMale/France Recent Activity
Deviant for 7 Years
Needs Core Membership
Statistics 522 Deviations 2,505 Comments 19,234 Pageviews
×

Newest Deviations

FAMAS F1 by Kouglov FAMAS F1 :iconkouglov:Kouglov 0 2 Mousse by Kouglov Mousse :iconkouglov:Kouglov 0 0 Biquette by Kouglov Biquette :iconkouglov:Kouglov 2 2 Clouds by Kouglov Clouds :iconkouglov:Kouglov 2 0 An old tale by Kouglov An old tale :iconkouglov:Kouglov 0 0 Liberty Bell by Kouglov Liberty Bell :iconkouglov:Kouglov 0 3 Higher by Kouglov Higher :iconkouglov:Kouglov 0 0 Tcherenkov by Kouglov Tcherenkov :iconkouglov:Kouglov 1 0 Soleil Bleme by Kouglov Soleil Bleme :iconkouglov:Kouglov 0 0 Tout en Haut du Monde by Kouglov Tout en Haut du Monde :iconkouglov:Kouglov 1 0 Feel the Fuel by Kouglov Feel the Fuel :iconkouglov:Kouglov 0 0 For the Engine by Kouglov For the Engine :iconkouglov:Kouglov 0 0 Au Poste by Kouglov Au Poste :iconkouglov:Kouglov 3 0 In the Air by Kouglov In the Air :iconkouglov:Kouglov 1 4 Pour le carbone et l'essence by Kouglov Pour le carbone et l'essence :iconkouglov:Kouglov 0 0 Line by Kouglov Line :iconkouglov:Kouglov 0 0

Groups

Watchers

deviantID

Kouglov's Profile Picture
Kouglov
johnson johnson
Artist | Student | Digital Art
France
Un revers dans son histoire ne signifie pas qu'une nation soit perdue

Youtube ; www.youtube.com/user/capitaine…
Twitter : twitter.com/kouglov1
Interests


Je n’ai jamais jugé.
Nous n’avons jamais jugés.
J’aurais aimé avoir la force de le faire, ou l’audace de le penser.

Il n’y a jamais eu derrière tout ceci que des larmes.

Il n’y a jamais eu que de la tristesse.

Ou plutôt je le pensais.

Il m’a, durant ces dernières minutes, été prouvé tellement plus.

Tellement loin, tellement haut, tellement forte qu’est l’humanité, ceux qui sont tous, et ceux qui font
bien plus encore.

Et, dieu, s’il existe reste témoin silencieux, que certains moments dépassent la science, dépassent
ce qu’on peux ressentir en tant que simple primate coincé sur un cailloux au milieu du vide
intersidéral.

Où on pense que chaque mot à sa place, chaque parole, chaque acte possède une importance
incalculable.

Parfaitement en place, dans l’agrégation des émotions comme si tout restait lié, peu importe ce
que les gens vous diront.

Lié.

Mais pas écrit.

Tout mon être me dit de crier mais rien ne m’y autorise.
Les murs sont couverts de photos. En s’approchant un peu plus on distingue de la tôle, du
caoutchouc, parfois légèrement plus. Comme des fenêtres ovales dans un pans de mur.

Et des bords sombres.

Sombres, tellement qu’ils en sont tristes, odieux et tellement vides qu’ils semblent aspirer mon
âme.

Si seulement nous n’avions pas tant tardé, si seulement nous avions pu arriver à temps.

ça n’aurait rien changé. Je peine chaque jour à me le dire.
De toutes les heures, jours, mois passés ici, derrière cet écran au milieu des cartes, photos, pages
et pages de textes dans la lumière blême des néons, si j’avais su, a l’époque tout ce que ceci
m’arracherait…

J’ai envie de lever un poing rageur vers le ciel, de demander si vous êtes fiers de nous, ou si vous
auriez la force de nous le transmettre.

Alors que les larmes reviennent.

Il y a tellement d’émotions concentrées dans un si petit espace que soudain, le vide de l’espace
me parait tellement rempli, presque attrayant.

Bien loin de celui-ci, ceci dit, quand on regarde l’altimètre.
Autour, certaines lumières s’allumes, d’autres s’éteignent, tout devient automatique, gestes
préprogrammés, émotions incontrôlables.

Les milliards de routines arpentent les circuits électroniques jusqu’à saturation.

Les sens exacerbés par le moindre pixel qui remplit l’écran d’une image où jamais la couleur ne se
rends.

Des dizaines de visions imaginaires par seconde, certaines laissant une empreinte plus terrifiante
que rassurante.

Le ciel, la nuit, la chute, le froid.
L’attente.

Mais ce qui choque le plus, ce n’est ni l’impressionnante masse qui s’abat devant toutes nos
certitudes ni la distance avec la surface.

Non.

ça reste encore et toujours le silence.

Absolu, accompagné d’une noirceur presque amicale au fond.
On ne s’y fait jamais, et même si on y est jamais vraiment non plus, on le ressent.

Le calme absolu, rien ni personne, juste du plat, de la seule lumière provenant de la torche, et les
seuls mouvements issus des hélices.

Toutes les questions s’évanouissent, elles n’ont plus lieu d’être. Avec la recherche, l’attente prend
fin maintenant.

Il n’y a pas de voie en arrière, c’est maintenant ou jamais, il faut avancer coûte que coûte.

Je ne compte plus les heures, et tous ensemble, j’ai l’impression de tous les voir à présent, je sais
que c’est stupide, mais la puissance du cerveau humain ne cesse de m’impressionner.

Ce qui a débuté par quelques pixels sur un petit écran se termine, ironiquement, par d’autres
pixels sur un petit écran.

Et le respect m’écrase soudain le souffle.
J’ai l’impression qu’un pans entier de ma vision s’ouvre, qu’il est de notre responsabilité à tous de
tirer les leçons des conséquences tragiques qui s’ouvrent devant nous.

Comme si, du plus profond de ce qu’on construit avec fierté s’élevait une trombe profonde et
sourde nous enseignant à travers nos échecs à quel point la route est longue.

Et difficile.

Mais pas impossible.

Alors, calmement, patiemment et surtout avec le plus grand respect, je maintiens le joystick
penchés un peu plus longtemps.

Ce geste, peut-être anodin pour bon nombre des gens présents dans cette pièce ridicule, sera
sans doute passé inaperçu.

Mais, à cinq mille kilomètres de là, à la pleine verticale de notre position, le petit moteur qui permet
de contrôler une pince construite avec les alliages les plus solides que l’homme reste capable de
forger, se tourne un peu plus que nécessaire.
Juste un peu plus.

Ce qui fait pivoter le précieux objet sur laquelle ses mâchoires d’acier froid se sont refermées voilà
quelques minutes.

C’est un cylindre on ne peu plus simple.
Tourmenté par les éléments, le manque de lumière, le froid, la pression, le sel pendant des
années.

Si courageusement.

Dans la lumière inhabituelle pour des lieux si particulier, comme dans une cathédrale où le soleil
perce d’un rayon l’unique vitrail qui resplendit, perdu dans les fonds d’une planète qu’on ne connait
définitivement pas assez, on distingue une couleur orangée.
Dessus, reste, malgré tout ce temps inscrit un message porteur d’espoir pour le monde.

Enregistreur de vol.

Ne pas ouvrir.


_____________________________________________________

Petite nouvelle écrite sur un coup de tête.
Il faut du courage pour aller chercher des preuves.
Il en faut encore plus pour ne pas juger

Friends

Comments


Add a Comment:
 
:iconkonrad22:
Konrad22 Featured By Owner Dec 27, 2015
Thanks for faving my The beast emerged from the trees!
Reply
:iconkouglov:
Kouglov Featured By Owner Dec 29, 2015  Student Digital Artist
you're welcome :3
Reply
:iconlimey-boy:
Limey-Boy Featured By Owner Dec 13, 2015  Student Digital Artist
Thanks for the favourite! :D
Reply
:iconkouglov:
Kouglov Featured By Owner Dec 14, 2015  Student Digital Artist
you're welcome :3
Reply
:iconchromini:
Chromini Featured By Owner Nov 27, 2015  Hobbyist General Artist
Je vais faire le tag direct sur ton mur car je suis genre quasi inactive sur dA, j'ai pas assez d'amis et voilà ! 

Facts : 
- Je suis Française et j'habite à Bruxelles depuis 1 an et demi (mais pas à Molenbêêêêêêk ;D) !

- Je me sens plus belge que française.

- J'habite à 1km de "Schuman"... Bon okay je recommence. J'habite à 1km du conseil, et de la commission européenne. Et j'y vais tout les jours car il y a une gare. (Ici www.google.be/maps/@50.8428432…)

- Je suis dans une école d'infographie, en option Game Animation. En gros j'apprends à faire des persos en 3D, à les animer et les intégrer dans Unity. Maya, ZBrush, 3D Coat, Substance Designer et Unity sont mes amis.

- J'ai oublié ma valise et ma sacoche de PC avec une tablette wacom et un DD dedans dans le métro de Paris en rentrant de la Japex... T_T

- J'ai un nouveau PC du coup, qui m'a coûté 1300€, la chose la plus chère que j'ai jamais acheté.

- J'habite au 4ème étage et j'ai pas d'ascenseur T_T

- J'ai un dossier Yaoi qui approche les 60Go et ce sont uniquement des scans.

- J'ai une licence LCE Japonais aussi tiens.

- J'aime pas la bière... sauf, les bières fruités comme la kriek, pêcheresse, framboise etc etc qui abonde en Belgique !

Et je vais m'arrêter juste à ça désolée car j'ai déjà mis un temps hallucinant à pondre mes 10 facts. ><
Tchuss
Reply
:iconkouglov:
Kouglov Featured By Owner Nov 28, 2015  Student Digital Artist
Aaaaaaw merci d'avoir participé c'est trop chou :3

hihi, j'ai beau vivre en France depuis toujours, je ressens la Belgique comme mon pays (oui j'ai des ancêtres belges lointains, en Flandre ! )

Hoooo tu fais de la 3D aussi *-* c'est trop bien ! Unity Powa :D
Moi je suis plutôt 3dsMax et Houdini pour faire des VFX ! 

J'aime pas non plus la bière trop amère x) 
Reply
:iconkouglov:
Kouglov Featured By Owner Nov 26, 2015  Student Digital Artist
aaaahahahaha ! ça faisait tellement longtemps qu'on m'avais pas tagué ! du coup ça me plait :D
Reply
:iconnaraxir-art:
Naraxir-Art Featured By Owner Nov 27, 2015
Ah, tellement bon hein! Tu voudrais pas voir star wars avec nous? (KV et moi on veut aller le voir aussi)
Reply
:iconkouglov:
Kouglov Featured By Owner Nov 28, 2015  Student Digital Artist
Je me dis pourquoi pas, mais la semaine de sa sortie, je part loin de la région parisienne pour quelques jours :x 

par contre, si vous voulez aller le revoir, ou même faire autre chose durant la première semaine des vacs, c'est avec plaisir ! 
Et j'organise une projection de films de zombie chez moi, wanna come ? :p 
Reply
(1 Reply)
Add a Comment: