Ekane's avatar
Forty-Two
15 Watchers10K Page Views47 Deviations
Le livre des cinq faits sacres
0
1
BG : Ekane
BG : Ekane
0
0
A
A36F4
Dans cette plaine, je la voyais. En face de moi, terrifié et ne sachant que faire ; je suis allé au plus près de la flamme qu'elle tenait. L'envie de me brûler se faisait, de plus, en, plus, intense malgré les résistances de mon cerveau. Alors j'allais doucement vers une autre vie, là je n'aurai plus peur du feu pour ce qu'il représente mais pour ce qu'il est. Intérieurement, je ne pensais pas que la vie n'était possible maintenant que j'avais perdu la vision, mais je continuais à avancer doucement, et, d'un pas sur même si j'avais l'impression qu'a chaque influx, la terre allais s
0
0
M
Mon If.
J'avance je recule mais j'avance quand même. J'avance car un  pas après l'autre, je pars, en courant sur l'autre. Mais je recule parce que je par en moi-même, en courant dans mon être. Alors, j'essaye d'avancer, je marche sans me brider, mais parfois je m'aperçois. Alors, je vais dans ce quartier seul, libre, mais, enfermé dans les idées. Alors là, j'aime à pleurer, toujours au même endroit. Il est sacré. J'ai du bien pleuré pendent des années. Alors, j'y retourne, et je vois qu'un arbre à poussé. Un saule, mais, pleure-t-il ? Si… Non, Si… Je reviens plus
1
0
H
Horizon
Par delà les monts et les lacs éthérés, Par delà la vie et la mort magnifiée, Par delà l’amour et le sexe partagé, Par deçà les concepts et la réalité effacée, Au dessus de ces monts, havre de paix. En ces lacs, du Maître Poséidon. Dans cette vie, d’un ennui mortel. Contre cette mort, d’une envie extrême. Loin de l’amour, chimère humaine. Près du sexe, création divine. Lié au concept, agissant indéfiniment. Contre, envers la réalité imaginaire. Je suis. Tu es. Avec, cette réalité om
2
0
B
BG Sivine
« D’où est ce que je viens ? Qui suis-je ? » Furent les premières questions que se posât Sivine se relevant du tas de paille où elle était allongée, il y avait beaucoup de bruit autour d’elle, la ville de Norsca est très passante… Un mal de crâne apparent, un guérisseur arrive « Ahh… et bien tu te réveille… –dit-il avait une vois assez désagréable– Prends ce truc et suis moi » Il désignait un pilon et un mortier. Ils allèrent dans une tente très peu éclairée, même si la nuit était tombée de
0
0
D
Dis moi.
Dis moi une fois, dis moi ta foi ; je te dirai qui tu es, je te dirai ce que tu hais. Dis moi ton nom, dis moi ton non ; je te dirai si tu es, je te dirai un si. Mais. Dis moi ta vie, dis moi ton envie, je te dirai où tu vas, je te dirai où tu ne vas ; pas. Dis moi ton cœur, dis moi ta peur ; je te dirai ce que tu maudits, je te dirai ce que tu aimes. Dis moi ta peine, dis moi une scène ; je te dirai si je t’aime, je te dirai qui te mènes. Dis moi tes yeux, dis moi ton vœux, je te dirai l’invisible, je te dirai l’invincible. Dis moi ta mort, dis moi ton fantasme, je te dirai ton âme.
1
1
D
Discours sur la Panoptique
Dans cette geôle agréable j’ai aime le languir ; attendant jouissant de ce qu’il y a de pire. A travers les barreaux je regardais, aimant l’idée que l’on m’observait. Le Dieu Mortel inaccessible, perçoit sans relâche, tous les pores de ma peau, même la nuit, protégé par mes draps souillés. Le lendemain même besogne, par les barreaux, un voyeur, derrière eux un observé, qui juste par l’idée va s’exciter. Le désir, sexuel, est à son comble. La morale est maintenant très loin. L’onanisme est Roi.
0
1
J
J'ai faim
     J’ai faim ; c’est bête mais c’est comme ça, pas mangé depuis quelques heures seulement, mais quand même faim. J’aurais pu acheter à manger sur le chemin, mais j’ai préféré des cigarettes, pourtant, cela ne se mange pas. Les cigarettes. J’ai soif aussi ; les cigarettes ne se boivent pas non plus. J’ai envie de fumer, mais j’ai acheté un billet de train. C’est bien ; le train. Mais j’ai acheté des cigarettes, car j’avais faim, et maintenant j’ai envie de fumer, mais dans le train, on ne fume pas ; par contre, on peut manger et boir
3
3
M
Mouton, O mon Mouton
Ce sentiment exacerbé… coulant doucement dans mes veines, telles les larmes qui coulent sur mes joues une douce pression, au niveau du cœur une grande douleur au niveau de la vie un ami, un oubli, dans la vie nourrissant l’espoir inespéré ; Pousse, doucement dans l’infini tristesse, un grand bateau, tiré par les doux rêves la vie se finit, c’est à ce moment qu’elle commence un mouton suivant les autres, s’échappera le jour venu devenant libre, libre de tout un mouton, un mouton qui sera mort un mouton arrivant en haut de la falaise, qui ne choisira de ne pas s
2
1
See all
Le livre des cinq faits sacres
0
1
BG : Ekane
0
0
A
A36F4
Dans cette plaine, je la voyais. En face de moi, terrifié et ne sachant que faire ; je suis allé au plus près de la flamme qu'elle tenait. L'envie de me brûler se faisait, de plus, en, plus, intense malgré les résistances de mon cerveau. Alors j'allais doucement vers une autre vie, là je n'aurai plus peur du feu pour ce qu'il représente mais pour ce qu'il est. Intérieurement, je ne pensais pas que la vie n'était possible maintenant que j'avais perdu la vision, mais je continuais à avancer doucement, et, d'un pas sur même si j'avais l'impression qu'a chaque influx, la terre allais s
0
0
H
Horizon
Par delà les monts et les lacs éthérés, Par delà la vie et la mort magnifiée, Par delà l’amour et le sexe partagé, Par deçà les concepts et la réalité effacée, Au dessus de ces monts, havre de paix. En ces lacs, du Maître Poséidon. Dans cette vie, d’un ennui mortel. Contre cette mort, d’une envie extrême. Loin de l’amour, chimère humaine. Près du sexe, création divine. Lié au concept, agissant indéfiniment. Contre, envers la réalité imaginaire. Je suis. Tu es. Avec, cette réalité om
2
0
M
Mon If.
J'avance je recule mais j'avance quand même. J'avance car un  pas après l'autre, je pars, en courant sur l'autre. Mais je recule parce que je par en moi-même, en courant dans mon être. Alors, j'essaye d'avancer, je marche sans me brider, mais parfois je m'aperçois. Alors, je vais dans ce quartier seul, libre, mais, enfermé dans les idées. Alors là, j'aime à pleurer, toujours au même endroit. Il est sacré. J'ai du bien pleuré pendent des années. Alors, j'y retourne, et je vois qu'un arbre à poussé. Un saule, mais, pleure-t-il ? Si… Non, Si… Je reviens plus
1
0
B
BG Sivine
« D’où est ce que je viens ? Qui suis-je ? » Furent les premières questions que se posât Sivine se relevant du tas de paille où elle était allongée, il y avait beaucoup de bruit autour d’elle, la ville de Norsca est très passante… Un mal de crâne apparent, un guérisseur arrive « Ahh… et bien tu te réveille… –dit-il avait une vois assez désagréable– Prends ce truc et suis moi » Il désignait un pilon et un mortier. Ils allèrent dans une tente très peu éclairée, même si la nuit était tombée de
0
0
D
Dis moi.
Dis moi une fois, dis moi ta foi ; je te dirai qui tu es, je te dirai ce que tu hais. Dis moi ton nom, dis moi ton non ; je te dirai si tu es, je te dirai un si. Mais. Dis moi ta vie, dis moi ton envie, je te dirai où tu vas, je te dirai où tu ne vas ; pas. Dis moi ton cœur, dis moi ta peur ; je te dirai ce que tu maudits, je te dirai ce que tu aimes. Dis moi ta peine, dis moi une scène ; je te dirai si je t’aime, je te dirai qui te mènes. Dis moi tes yeux, dis moi ton vœux, je te dirai l’invisible, je te dirai l’invincible. Dis moi ta mort, dis moi ton fantasme, je te dirai ton âme.
1
1
D
Discours sur la Panoptique
Dans cette geôle agréable j’ai aime le languir ; attendant jouissant de ce qu’il y a de pire. A travers les barreaux je regardais, aimant l’idée que l’on m’observait. Le Dieu Mortel inaccessible, perçoit sans relâche, tous les pores de ma peau, même la nuit, protégé par mes draps souillés. Le lendemain même besogne, par les barreaux, un voyeur, derrière eux un observé, qui juste par l’idée va s’exciter. Le désir, sexuel, est à son comble. La morale est maintenant très loin. L’onanisme est Roi.
0
1
M
Mouton, O mon Mouton
Ce sentiment exacerbé… coulant doucement dans mes veines, telles les larmes qui coulent sur mes joues une douce pression, au niveau du cœur une grande douleur au niveau de la vie un ami, un oubli, dans la vie nourrissant l’espoir inespéré ; Pousse, doucement dans l’infini tristesse, un grand bateau, tiré par les doux rêves la vie se finit, c’est à ce moment qu’elle commence un mouton suivant les autres, s’échappera le jour venu devenant libre, libre de tout un mouton, un mouton qui sera mort un mouton arrivant en haut de la falaise, qui ne choisira de ne pas s
2
1
J
J'ai faim
     J’ai faim ; c’est bête mais c’est comme ça, pas mangé depuis quelques heures seulement, mais quand même faim. J’aurais pu acheter à manger sur le chemin, mais j’ai préféré des cigarettes, pourtant, cela ne se mange pas. Les cigarettes. J’ai soif aussi ; les cigarettes ne se boivent pas non plus. J’ai envie de fumer, mais j’ai acheté un billet de train. C’est bien ; le train. Mais j’ai acheté des cigarettes, car j’avais faim, et maintenant j’ai envie de fumer, mais dans le train, on ne fume pas ; par contre, on peut manger et boir
3
3
Twilight Sparkle
13
159
Sexy Alucard
2
1
Folk in the City
39
33
Unlike the other nights
8
13
Salvador Dali autosodomized
656
3.9K
Commission: Setsuya Nanase
2.2K
20.5K
L
L'acrostiche de mon poete
  L'acrostiche de mon poète Toujours auprès de moi elle est auréolée, Insouciante beauté, es-tu si dangereuse ? Majesté féerique aux yeux reflet d’amour, Icône de la flamme, au cœur remplit d'humour, Donnant à tous mes traits, cette expression heureuse. Et pourtant, je ne peux pas vraiment te parler...
8
2
the drayman
61
173

Spotlight

U
Ubique? no Ubik? Android?
Je suis vivant et vous êtes mort, Qui croire?  Nos souvenirs?                                          Implantés Nos sensations?                                -Simulées- La réalité?                            Fausse...               Dans nos corps Artificiels                          Un mouton Electrique?             Une régression? En vie?               Il pourrit                                                                                                            Ubique? Nulle part... Un animal mourrant?                               Un oiseau?!     Chouette... Tout autour
5
5
France
Deviant for 12 years
Badges
Llama: Llamas are awesome! (4)
Neuvieme Page
Cela fait longtemps que j'ai pas donné de nouvelles, bon, y'a quelques personnes qui me watch, donc ça se trouve dans ce tas, y'en a qui vont lire cela. Enfin bon. J'ai pas écrit depuis quelques temps, par fainéantise sûrement, j'ai bien écrit une dizaines de pages de poèmes, mais je ne sais plus ou je les ai mis et évidemment fainéantise de les mettre sous word, je mettrai ça ici dès que je retrouves de bouts de feuilles. Après ce bref récapitulatif, parlons d'autre chose. "What does a scanner see? he asked himself. I mean, really see? Into the head? Down into the heart? Doe
0
0
Huitieme page
J'ai envie de parler de moi, et oui j'assume mon narcissisme. Je recommence à écrire, évidemment ce n'est pas une bonne chose car souvent chez moi inspiration littéraire est souvent intimement lié à un état dépressionnaire latent. Mais bon, je continue à écrire, toujours une espèce de poésie, je n'arrive pas vraiment à m'obliger à suivre un fil constant qui pourrai amené un roman où une nouvelle, c'est être lié à une espèce de bipolarité que je ressent souvent. J'ai commencé les medocs pour les crises d'angoisse, ça calme, mais
1
0
Septieme Page
Et bien, ça fait bien longtemps que je n'ai pas écrit, et paf là, je me met à le prose, étrange, mais bon j'avais vraiment faim ce jour là, et les vers ne pouvaient traduisent ça. Je dors royalement, c'est bien, mais pas le soir dans mon lit, je préfère ma table de cours, je n'avais jamais remarqué combien elle était agréable et reposante, encore plus que peut  l'être un lit de pensionnat. Je vais essayer de continuer à écrire.
0
0

Comments25

anonymous's avatar
Join the community to add your comment. Already a deviant? Sign In
LynAngeling's avatar
Merci pour le watch! :D
Warsie's avatar
WarsieHobbyist General Artist
weeaboo :p

and the answer IS 42!
oblv's avatar
oblv Writer
De retour a nos pinceaux ? ... ou a nos plumes !
Ekane's avatar
EkaneHobbyist Writer
Malheurheusement... enfin je me comprends.
Compotedepommes's avatar
Paradoxe d'un poète maudit ?
mushroom-pill's avatar
Yay ! On a les mêmes goûts ^^
Tes textes sont cools.