M
literature

Mentagord

dragoduval's avatar
By dragoduval   |   
16 0 238 (1 Today)
Published:
Le soleil, caché par des nuages annonçant de la pluie, guidait un aventurier sur la route d'Olron, un petit village campagnard. Alors que Mentagord passait devant les premières fermes, il sentit l'odeur de la pluie et de la peur qui l'incita à avancer plus vite. Passant les premières maisons à l'entrée du village, il entendit les villageois fuir, murmurant quelque parole inutile

“Qui est-ce ?”

Ignorant les regards et les murmures, il continua d'avancer en caressant la poigne de son épée familiale, Kal'kalash. Kal'kalash, une vielle lame forgée à partir des écailles de son ancêtre, Kalash. Rapidement il arriva à l'entrée de l'auberge local, le loup d'or, où son guide l'attendait. Passant la porte calmement, il sentit les regards effrayés des quelques clients sur lui et le silence se fit sentir.

“Un voyageur ?”

Jetant un regard rapide au travers de la pièce, il ne vit personne habillée d'un manteau bleu, comme son contact lui avait assuré. Se dirigeant vers le comptoir et demanda de sa voix la plus calme et de son sourire le plus beau, tout en évitant de montrer ses crocs.

“Une choppe et une côte de  roark rôtis.”

Devant le regard haineux de l'aubergiste, il enchaîna rapidement.

“Ajouter donc une tournée pour tout le monde pendant qu'on y est.”

A la simple mention de bières gratuites, l'atmosphère de la pièce se calma un peu, mais l'odeur de la peur resta présente. D'un mouvement rapide de sa queue reptilienne, il attrapa la bourse à sa taille puis laissa tomber sur le comptoir quelque pièce d'argent avant de se diriger calmement vers une table vide dans un coin. En attendant l'arrivée de son guide, il révisa ce qu'il avait appris auprès de son informateur.

Depuis quelque temps d'étrange apparition hantais les cimetières d'Illaréa, au nord d'Orlon. Les rumeurs parlaient d'un nécromancien montant une armée, ce qui représentait un véritable danger étant donnée des immenses cimetières qui entourent la ville d'Illaréa. Normalement Mentagord n'aurait pas pris la peine de se déplacer, mais avec les récent évènement et sa bourse presque vide il n'avait pas d'autre choix que d'enquêter pour redonner quelque laurier à son blason d'aventurier et pour remplir ses coffre personnel d'or.

Voyant la serveuse arriver avec son repas, Mentagord espéra que son guide ne tarderait pas trop, il n'avait pas envie de rester trop longtemps en territoire Azurien.


* * *


Se réveillant après une courte nuit mouvementé, Akeer observa les premiers rayons du soleil qui traversait les volets fermées de sa maison. Se levant lentement, elle se dirigea d'un pas lent et maladroit vers son miroir, s’examinant sous toutes les coutures.

Certain dirait qu'elle avait la peau trop bronzer, d'autre que son visage était trop masculin ou que son nez arrondit lui donnait un air de gamin, mais Akeer ne se souciait pas de l'opinion des autres. S'efforçant à aplatir les mèches rebelle qui dépassait de sa courte chevelure rousse, elle s'examina de plus près dans le miroir, se concentrant sur ses yeux verts amande, sa poitrine de garçon et les nombreux muscle visible sur son corps dénudée. Elle n'était peut-être pas la plus jolie, mais pour une jeune adulte de dix-sept ans elle était quand même mignonne, de toute façon elle n'avait pas besoin d'homme pour survivre, voilà ce qu'elle se disait en s'examinant si attentivement

“Allez, premier au travail, premier récompensé.”

Glissant ses jambes dans un pantalon traînant dans un coin, elle renifla un vieux chandail avant de l'enfiler, puis entra ces pieds dans de vielles bottes. Une fois préparée, elle quitta sa maison, attrapant une pomme au passage sur  le comptoir et son vieux manteau bleu marin, puis se dirigea vers le centre du village. En marchant elle entendit les fermiers se diriger vers leur ferme à l’extérieur du village.

“Tu crois que c'est la nouvelle serveuse ? Elle est arrivée en même temps que le premier meurtre.”

Ignorant les ragots ridicules des fermiers, Akeer grignota sa pomme et enfila calmement son manteau, tout en évitant de laisser tomber sa pomme sur le sol. Elle avait d'autre chose à faire que de s'occuper de ragot sur tous ces meurtres ou de la possibilité que sa soit quelqu'un du village, de toute façon il était évident qu'il s'agissait d'un roark, depuis quelque temps ils s'aventuraient de plus en plus près du village.

En arrivant à l'auberge elle réveilla le vieux loup domestique qui dormait devant l'auberge, puis salua son oncle l'aubergiste en entrant, après avoir échangé quelque banalité avec lui elle se glissa dans l'arrière salle ou sa tante l'attendait.

“Bonjour tata.”

Saluant sa tante, Akeer pris sur la table la liste des animaux qu'elle allait chasser pour le souper du soir et l'examina.

“Akeer, tu devrais jeter ce vieux manteau et t'acheter une vraie armure plutôt.”

N'écoutant pas sa tante qui lui reprochait encore son attachement au passé, elle préféra s'éclipser par la porte de devant en attrapant au passage la vielle hache qui traînait à côté de la porte de la cuisine.

“Un cerf et une douzaine de tomatarr.”

La liste habituelle, elle devrait être de retour avant le dîner. Rangeant la liste dans une poche de son manteau, elle quitta pour la forêt sans délais, sifflant un air doux et observant les nuages qui se rassemblaient lentement.

* * *

Alors qu'il terminait son repas, Mentagord entendit une douce pluie tomber à l'extérieur. Ferment les yeux, il se perdit dans le chant de la pluie et commença à rêvasser. Il se souvint des jours de pluie de son enfance, de sa mère qui savourait son thé devant la porte ouverte, son père qui chantonnait en lisant un livre qu'il devait connaître par coeur et de sa jeune soeur qui courait sous la pluie en riant sans retenue.

“Une autre choppe ?”

Ramener sur terre pas la serveuse, Mentagord lui offrit un sourire amusé, dévoilant ses crocs et hocha la tête. Alors que la jeune femme s'éloigna, il observa chacun de ces mouvements en se demandant si elle était célibataire. Mais avant qu'elle ne soit de retour, un hurlement se fit entendre de l'extérieur de l'auberge, bientôt suivi par un long cri. Rapidement une bonne partie du village et des clients accoururent vers la source des hurlements. Curieux, Mentagord suivi la foule en espérant qu'on ne lui demande pas d'aider.

Au milieu de la route quittant le village, Mentagord vis une vieille femme sanglotante, serrant contre elle le corps d"un jeune homme. Rapidement la foule rassembler autour d'eux, curieux et apeuré, aidèrent la vielle dame à déplacer le corps. Voyant les gens agir, il parut évident que ce n'était pas la première victime de ce qui effrayait les villageois. Ne voulant guère être mêlé à cette histoire, Mentagord retourna discrètement à l'auberge pour attendre son guide.
Un début de mon histoire sur Mentagord, dans un monde Fantaisiste, ce n'est que le début, le reste va venir.

Voici la version modifier, vérifiée et corriger, elle ne devrais pas avoir de fautes.
Comments0
anonymous's avatar
Join the community to add your comment. Already a deviant? Log In