literature

La Mendiante Richisime: Une Conte Steampunk

Deviation Actions

chicar's avatar
By chicar

Literature Text

                         La Mendiante Richissime : Un Conte Steampunk

Il était une fois, dans un royaume fort lointain, vivait un noble d’une richesse outrageuse. Qu’importe la dépense, la trésorerie était fastueuse. Même après couvert sa demeure et son domaine d’or, la trésorerie était fastueux. Même après obtenue sa propre flotte d’aéronef d’or, la trésorerie était fastueuse. Même après avoir décoré ses jardins de deux kilomètre avec une armée d’automate d’or, la trésorerie était fastueuse. Même après avoir remplie ses milles garages de milles voitures à vapeur doré, la trésorerie était fastueuse. Ce noble avait une fille qui aurait bien pu vivent sa vie libre du besoin, mais elle désirait une chose que l’argent ne pouvait lui donner.  ‘’Je veux des amies, pas des courtisans simplement attirée par mon argent. ‘’ Se plaignait-elle. ‘’ C’est décidée, je vais aller vivre avec le commun, dans la totale pauvreté et anonymat pour ne revenir que quand j’aurais trouvée des compagnons digne de ce nom’’. Après avoir ses intentions, son père lui dit ceci ‘’ je comprends tes désarroi et je t’arrêterais point’’. ‘’Mais n’oublie pas le pouvoir que les privilèges donne à ceux avec un si grand cœur que toi’’ il ajouta. ‘’ Si jamais tu sens le besoins d’user de ce pouvoir, contacte-moi avec ce pigeon mécanique et je saurais agir sans dévoiler ton secret’’.  La jeune fille s’en alla le lendemain, habiller simplement de haillon.

La fausse mendiante s’en alla dans un royaume voisin où elle serait certaine que nulle ne connaitra la réputation de sa famille. Elle s’assit dans un coin et commença à mendier. Un jour, deux policiers l’accostèrent.
‘’Pas de flanage ici ! ‘’ Un des policier cria.
‘’ Je ne suis qu’une humble mendiante. ‘’ Protesta-elle.
‘’Donc, tu dois payer la taxe’’  l’autre policier répondit.
‘’Une taxe pour mendier ?’’ La fausse mendiante répliqua.
‘’Ooooh, tu sais ce que on veut dire’’ le premier policier répondit, un sourire carnassier a la bouche.
La mendiante donna ainsi son maigre revenue de la journée aux policiers corrompue.
‘’ J’ai perdu peu, mais votre corruption va bientôt vous faire tout perdre ‘’ se dis elle en activant son pigeon pendant que les policiers s’en alla.
Un mois plus tard, un camion a vapeur s’arrêta violement devant notre héroïne. En sortie aussitôt, quatre hommes armée de canon a filet suivit par leur chef qui s’exclama ‘’ Je crois que nous avons une autre petite esclave pour nos mines de diamants’’.  La jeune fille n’a pu faire trois pas avant qu’un filet s’abattit sur elle, mais ça ne faisait rien car déjà le pigeon s’envola à l’insu des criminelles pour prévenir son père. ‘’ Pour vous je ne suis qu’une misérable pauvresse, et vous le regretterait très vite’ ’pensait-elle en étant ballotée dans le coffre du camion. Le lendemain, le cartel fut démantelé prestement et aux procès, le partie de l’accusation grassement payé.
Peu de temps après son sauvetage, la jeune mendiante fut contactée par le juge qui condamna ses tourmenteurs. ‘’ Je me sens coupable de te renvoyer à la rue après ce tragique évènement, c’est pour cela que j’ai décidé de te prendre comme pupille’’.  La bouche de la mendiante accepta mais sa tête se dit ‘’ oh, mon pauvre amis, vous m’offrez la charité bien que je serais celui qui devrait le faire. Votre pitié ne seras pas laissée sans récompense’’. Le lendemain, une large récompense en argent fut offerte aux juges pour le démantèlement du cartel par un mystérieux philanthrope.
La jeune fille commença ainsi sa troisième vie comme pupille du juge. Un jour, elle fut accostée par le fils d’un riche marchand. ‘’ Une si belle jeune femme mérite un mari richissime, quelqu’un comme moi. Qu’est-ce que t’en dit’’. Notre héroïne refusa poliment mais en son intérieur elle gloussait ‘’  tu prends orgueil à faire ce que j’essayais d’éviter, et ce sans savoir que je suis dix fois plus riche que toi’’.
Quelque temps après, la jeune fille vient à rencontrer le fils du voisin, pas plus, pas plus moins riche que le juge. Une romance commença à naitre entre les deux au fil du temps. Mais le marchand faisait des pressions auprès du juge pour allier leurs deux familles par un mariage entre son fils et sa pupille.
La jeune fille refusa net, poussant son père adoptif à poser ce défi : ‘’je te donnerais à celui dont le père fournira la plus grande dot’’. Le juge pensait que seul le marchand pouvait relever cette tâche. Ces donc avec surprise qu’il vue un vaste sourire apparaitre dans le visage de sa pupille, qui sortit aussitôt son pigeon. Parce qu’elle avait trouvé l’occasion idéale de révéler son secret. Et la jeune fille et son humble amoureux vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfant.

La morale de cette histoire qu’il est bien dommage que tous les riches de ce monde ne soit pas aussi humble et généreuse que la mendiante richissime.
A steampunk fairy tales. *write in french for easy correctio*
Published:
© 2014 - 2021 chicar
Comments0
Join the community to add your comment. Already a deviant? Log In