ArwenGernak's avatar
<a href="https://plus.go
287 Watchers83.1K Page Views971 Deviations
C
Comme en terre
Magnifique Merveilleux Sublime Superbe Admirable Des tombes Où git Le creux abyssal. 2/11/2013 A.Gernak
1
9
L
L abeille de Paul Valery
L’Abeille. A Francis De Miomandre. Quelle, et si fine, et si mortelle, Que soit ta pointe, blonde abeille, Je n’ai, sur ma tendre corbeille, Jeté qu’un songe de dentelle. Pique du sein la gourde belle, Sur qui l’Amour meurt ou sommeille, Qu’un peu de moi-même vermeille, Vienne à la chair ronde et rebelle! J’ai grand besoin d’un prompt tourment: Un mal vif et bien terminé Vaut mieux qu’un supplice dormant! Soit donc mon sens illuminé Par cette infime alerte d’or Sans qui l’Amour meurt ou s’endort! Paul Valéry (Recueil Char
1
2
L
L abeille de Paul Valery
L’Abeille. A Francis De Miomandre. Quelle, et si fine, et si mortelle, Que soit ta pointe, blonde abeille, Je n’ai, sur ma tendre corbeille, Jeté qu’un songe de dentelle. Pique du sein la gourde belle, Sur qui l’Amour meurt ou sommeille, Qu’un peu de moi-même vermeille, Vienne à la chair ronde et rebelle! J’ai grand besoin d’un prompt tourment: Un mal vif et bien terminé Vaut mieux qu’un supplice dormant! Soit donc mon sens illuminé Par cette infime alerte d’or Sans qui l’Amour meurt ou s’endort! Paul Valery
1
1
D
D'amour et de sang - Chap I
                                                                                  Chapitre I La faim tenaillait nos estomacs. Pauvre mais point stupide, je comprenais, aux visages graves de mes parents, que la situation ne s’améliorerait pas en un tour de magie. Sans instruction mais dotée de bon sens, illettrée mais non vulgaire, je rendis visite au curé, comptant sur ma détermination à sortir de la pauvreté maudite qui s'était abattue sur notre foyer. Moi, d’habitude réservée, je comptais bien ne pas y aller par quatre chemins. C’est donc,  l’honneur en poche et le regard impassible que je franchis la porte de l&r
2
0
D
D'amour et de sang - Prologue 2
Prologue                                    En grande pauvreté ne gît pas grande loyauté.                                                                                                                                                                     (François Villon) Quelque part en France, janvier 1186 L'hiver cingle la campagne comme une faucheuse impitoyable. De jour en jour, la nourriture diminue. De la fenêtre de ma chambre, je peux voir le château. Ses toits sont blancs, et pourtant une fumée riche s’échappe des cheminées. A sa gauche, l’église pointe son clocher vers le ciel, comme une lance d’un guerrier, co
1
0
f
fait divers
Immatérialité des mots actes  sanglants la vie flagelle écorché l'humain s'efface divin pantin récite versets mauvais aloi le feu étiole l'âme les tripes s'encanaillent corps coquelicots exsangues une rue ruisselle pourpre l'innocent s'immortalise des badauds bâillent des tirs sifflent justice fantôme une femme pleure des familles s'endeuillent Allah n'est pas grand marionnettiste Akbar ses fils jouent un drame l'occident lance dans le flanc jour ordinaire couteau et boucherie fumet halal à l'ail au bar l'humanité ne veut se côtoyer qui es-tu mon frère mon assassin ma déchirure Allah héla et Lee est là la lie d'une vie pissant sur le bitume m
1
3
The Huntress
2
11
Behind the world has worlds there
5
7
O
Opaline absence
Rien... Pas même l'écho Éclat de souvenir Sur des cloisons creuses Carcans de mémoire disloquée Frigide fleur flétrie Aux vases visqueuses Blafards rêves  ravis Aux braises endormies ... Opaline absence de Nous Cercueil cristallin sous mes ongles crissant Au seuil d'un dernier songe Agrippé entre deux croissants Conques nacrées d'illusions Pistil irisé d'étoiles agonisant   Transparence érigée Muraille d'encre enlisée Dans la silice aride d'un sablier... Un ruissellement où tu disparais. Arwen Gernak 19 Mai 2013
6
7
L
La nuit a des griffes sordides
La nuit a des griffes sordides. Elle déchire mon envie de dormir et me titille. La nuit, un félin à l'affût des insomniaques. Un hululement, je ne suis pas seule. Un tremblement de feuilles, les arbres sont soumis, eux aussi, à ses caprices. La nuit nacrée de lune, froide et sublime, contemple mes cernes. Bientôt, l'aube, le crépuscule du jour. Un oiseau d'acier dérange les dernières étoiles. Il dort en ma mémoire des souvenirs de jours heureux où dormir était douceur. La nuit a perdu toute pitié; son cœur de granit n'émet aucun
13
6
See all
C
Comme en terre
Magnifique Merveilleux Sublime Superbe Admirable Des tombes Où git Le creux abyssal. 2/11/2013 A.Gernak
1
9
D
D'amour et de sang - Chap I
                                                                                  Chapitre I La faim tenaillait nos estomacs. Pauvre mais point stupide, je comprenais, aux visages graves de mes parents, que la situation ne s’améliorerait pas en un tour de magie. Sans instruction mais dotée de bon sens, illettrée mais non vulgaire, je rendis visite au curé, comptant sur ma détermination à sortir de la pauvreté maudite qui s'était abattue sur notre foyer. Moi, d’habitude réservée, je comptais bien ne pas y aller par quatre chemins. C’est donc,  l’honneur en poche et le regard impassible que je franchis la porte de l&r
2
0
D
D'amour et de sang - Prologue 2
Prologue                                    En grande pauvreté ne gît pas grande loyauté.                                                                                                                                                                     (François Villon) Quelque part en France, janvier 1186 L'hiver cingle la campagne comme une faucheuse impitoyable. De jour en jour, la nourriture diminue. De la fenêtre de ma chambre, je peux voir le château. Ses toits sont blancs, et pourtant une fumée riche s’échappe des cheminées. A sa gauche, l’église pointe son clocher vers le ciel, comme une lance d’un guerrier, co
1
0
f
fait divers
Immatérialité des mots actes  sanglants la vie flagelle écorché l'humain s'efface divin pantin récite versets mauvais aloi le feu étiole l'âme les tripes s'encanaillent corps coquelicots exsangues une rue ruisselle pourpre l'innocent s'immortalise des badauds bâillent des tirs sifflent justice fantôme une femme pleure des familles s'endeuillent Allah n'est pas grand marionnettiste Akbar ses fils jouent un drame l'occident lance dans le flanc jour ordinaire couteau et boucherie fumet halal à l'ail au bar l'humanité ne veut se côtoyer qui es-tu mon frère mon assassin ma déchirure Allah héla et Lee est là la lie d'une vie pissant sur le bitume m
1
3
The Huntress
2
11
Behind the world has worlds there
5
7
O
Opaline absence
Rien... Pas même l'écho Éclat de souvenir Sur des cloisons creuses Carcans de mémoire disloquée Frigide fleur flétrie Aux vases visqueuses Blafards rêves  ravis Aux braises endormies ... Opaline absence de Nous Cercueil cristallin sous mes ongles crissant Au seuil d'un dernier songe Agrippé entre deux croissants Conques nacrées d'illusions Pistil irisé d'étoiles agonisant   Transparence érigée Muraille d'encre enlisée Dans la silice aride d'un sablier... Un ruissellement où tu disparais. Arwen Gernak 19 Mai 2013
6
7
L
La nuit a des griffes sordides
La nuit a des griffes sordides. Elle déchire mon envie de dormir et me titille. La nuit, un félin à l'affût des insomniaques. Un hululement, je ne suis pas seule. Un tremblement de feuilles, les arbres sont soumis, eux aussi, à ses caprices. La nuit nacrée de lune, froide et sublime, contemple mes cernes. Bientôt, l'aube, le crépuscule du jour. Un oiseau d'acier dérange les dernières étoiles. Il dort en ma mémoire des souvenirs de jours heureux où dormir était douceur. La nuit a perdu toute pitié; son cœur de granit n'émet aucun
13
6
La mort ne choisit pas toujours
9
1
M
Meli Melo
Isabelle et Isabeau Elle l'écartèle. Lui creuse son tombeau. Isabelle et Isabeau Elle perchée sur l'échelle, lui pendu à l’échafaud. Isa belle et Isa beau La ressemblance est telle qu'entre les deux, il n'y a qu'un mot. Isabelle et Isabeau Une pucelle mariant un gigolo.
10
9
B
Braise froide
Braise froide Un morceau de charbon Gros comme un poing d'enfant Si serré que le sang Y dort sans faire un bond Un fragment de bois mort Noueux d'âge et d'ennui Comme un arbre sans fruit Que l'hiver mord encore Un morceau de charbon Gris et sans sa fumée Grisé sans s'allumer Gisant loin des tisons Un fragment de bois mort Sans graine et sans racine Sans feuille et sans épine Sans sève et inodore Un morceau de charbon Un fragment de bois mort Est piégé dans mon corps Comme un rire en prison Si tu la vois, l'ami La lueur écarlate Folâtre et disparate Qui a brûlé mon cœur Si
15
6

Spotlight

C
Comme en terre
Magnifique Merveilleux Sublime Superbe Admirable Des tombes Où git Le creux abyssal. 2/11/2013 A.Gernak
1
9

Spotlight

L
L abeille de Paul Valery
L’Abeille. A Francis De Miomandre. Quelle, et si fine, et si mortelle, Que soit ta pointe, blonde abeille, Je n’ai, sur ma tendre corbeille, Jeté qu’un songe de dentelle. Pique du sein la gourde belle, Sur qui l’Amour meurt ou sommeille, Qu’un peu de moi-même vermeille, Vienne à la chair ronde et rebelle! J’ai grand besoin d’un prompt tourment: Un mal vif et bien terminé Vaut mieux qu’un supplice dormant! Soit donc mon sens illuminé Par cette infime alerte d’or Sans qui l’Amour meurt ou s’endort! Paul Valéry (Recueil Char
1
2

Spotlight

f
fait divers
Immatérialité des mots actes  sanglants la vie flagelle écorché l'humain s'efface divin pantin récite versets mauvais aloi le feu étiole l'âme les tripes s'encanaillent corps coquelicots exsangues une rue ruisselle pourpre l'innocent s'immortalise des badauds bâillent des tirs sifflent justice fantôme une femme pleure des familles s'endeuillent Allah n'est pas grand marionnettiste Akbar ses fils jouent un drame l'occident lance dans le flanc jour ordinaire couteau et boucherie fumet halal à l'ail au bar l'humanité ne veut se côtoyer qui es-tu mon frère mon assassin ma déchirure Allah héla et Lee est là la lie d'une vie pissant sur le bitume m
1
3
Etre Charlie et le probleme de l hypocrisie
Partout se brandit ce fameux 'Je suis Charlie' que j'ai moi-même revendiqué. Malheureusement, ici même, la censure est présente. Et c'est là qu'une réflexion naît : mon droit de penser, de m'exprimer dérange quand je commente. Résultat: on me bloque.  Celui qui me bloque me censure mais il a cette liberté. Dès lors, comment faire exister ce mot "liberté" alors que partout il se cogne aux limites de chacun ? Peut-on dire tout ? Non et là j'accuse tous ceux qui se disent Charlie et grâce à leur ignorance ou leur intellect agissent comme des djihadistes du crayon.
4
1
Ma race se fait bouffer
5
0
My fave
:thumb364610268: :thumb365491278: :thumb365553557: :thumb366730659: :thumb367315898: :thumb363071724: :thumb366343446: :thumb366741515: :thumb368609479: :thumb368640376: :thumb368189593: :thumb367192124: :thumb327378517: :thumb348990108: :thumb350097994: :thumb367204801: :thumb293261896: :thumb357280982: :thumb362710220: :thumb367018383: :thumb366298182: :thumb366077313: :thumb365935278: :thumb366569152: :thumb367751429: :thumb368181159: :thumb368634700: :thumb328928883: :thumb367940467: :thumb368142939: :thumb368194189: :thumb368351684: :thumb368218731: :thumb366056074: :thumb368573783: :thumb368546524: :thumb292895793: :thumb366976198: :thu
6
4

Comments4.8K

anonymous's avatar
Join the community to add your comment. Already a deviant? Sign In
Devinesouljah's avatar
Help bring Princess Daisy into main games after being playable in Super Mario Run www.change.org/p/shigeru-miyam… we must spread the word
hyneige's avatar
hyneigeHobbyist General Artist
Bon anniversair Margod!

Le temps passe qui nous efface peu à peu...
hyneige's avatar
hyneigeHobbyist General Artist
L'oublie s'étend en ses brumes
Où déjà les mots s'effacent...
Silver786's avatar
Silver786Student Writer
Au fait, c'est ironique mais sache que le logo de ton groupe "Des-lys-de-mots" a été réalisé il y a maintenant des années de cela par une musulmane ^^ 

Il y a quelques années de cela, te voir cracher sur ma religion m'avait déçue, aujourd'hui cela ne me fait ni chaud ni froid mais je trouvais l'ironie de l'utilisation de ce logo halal assez pittoresque 

Bonne continuation quand même !
GrisBrouille's avatar
GrisBrouilleHobbyist General Artist
Joyeux anniversaire ! :party:
Lorn6's avatar
:bulletblack::bulletyellow::bulletred:..Belle et intéressante galerie, cela vaut bien un Lama !..:thumbsup:...:handshake:...