Shop Forum More Submit  Join Login
About Literature / Artist M'sieur ArnoMale/France Recent Activity
Deviant for 12 Years
Needs Core Membership
Statistics 30 Deviations 14 Comments 1,850 Pageviews
×

Newest Deviations

Literature
La Croisee des chemins
C’est un sage et grand rouvre à la croix des chemins
Qui étend loin ses branches
Le soleil en rasant projette le dessin
De son squelette immense
Mais ses feuilles jamais n’abritent les amants
Ou les jeunes bergères
Non plus les vagabonds non plus les vieux errants
D’une pluie passagère
A la tombée du jour le grand chêne fait peur
Aux superstitieux
Aux longs bras du géant balance un fruit d’horreur
On y pend les fâcheux
:iconArnours:Arnours
:iconarnours:Arnours 1 0
Literature
Errance
Jadis dans ces murs étaient des tapisseries,
Parements, bois précieux, dorures, argenteries
Hautes tours aux tuiles vernissées.
Les cours étaient pleines de rires et de chants,
Baladins, ménestrels, charmantes et amants,
Sang bleu roy et roture mêlés.
Jadis un lac renfermait des merveilles,
Le souffle des forêts chantait à nos oreilles
Les berceuses que composent les fées.
Les flammes donnaient aux nuits la clarté des beaux jours
Et les liqueurs des vignes menaient à l’amour.
Jadis dans ces murs, j’aimais
Jadis dans ces murs j’étais aimé.
Lors je suis aussi décomposé que ces murs,
Ruine parmi les ruines,
Ombre de mélancolie.
La peste est passée là et m’a privé de vie,
Les tuiles vernissées font place au ciel noir.
Lors le feu ne brille plus, il brûle les amis,
Leurs cendres infectées se mêlent au brouillard.
Le lac est plein de larmes et la for
:iconArnours:Arnours
:iconarnours:Arnours 2 0
Literature
Le voyeur
Dans un épais fourré, non loin des plages blondes,
Deux yeux jaunes et brillants s’écarquillent au mieux.
Une œillade gourmande, un regard envieux
Sont dans ces pièces d’or, ces deux soucoupes rondes.
Jeune front encorné, suant, le souffle court,
Petit être ambigu à la nature double,
Sa partie inférieure par le rut se trouble,
Son autre moitié est élevée d’amour.
La jeunette naïade, sortant de l’eau tranquille,
Ses longs cheveux pudiques tombant dessus ses reins
Comme s’ils fussent animés par un souffle divin,
S’étendit sur le sable avec grâce, nubile.
Le petit faune pris son membre adolescent
N’osant pas approcher de la petite ondine
Respectant la pureté d’une peau d’opaline
Pour calmer ses ardeurs par le péché d’Onan.
:iconArnours:Arnours
:iconarnours:Arnours 0 0
Literature
L'ennui
La pauvre bête fauve, cet animal nocturne, se retourne et puis marche dans une cage ouverte.
Elle va et vient.
Elle va et vient car elle est responsable.
Elle est morte de fatigue et de jour alors elle foule l’ennui d’une patte, placide.
Elle va et vient.
Elle songe éveillée à la pâle obscurité où le silence bourdonne.
Elle va et vient.
Elle va et vient de ce pas elliptique qui est alors le sien, creusant dans le jour un sillon lancinant.
Elle prend sa tête à deux mains et la jette là bas, loin, elle va et vient puis va la rechercher.
Elle va la rechercher car elle est responsable.
La pauvre bête fauve se retourne et puis marche, au pas camarade, au pas car elle est responsable.
Elle pense à l’évidence.
Elle va et vient, elle va et parle seule à ceux-là qui la hantent.
Elle va et vient.
Elle va et parle seule car elle est responsable.
Et puis la bête fauve, animal nocturne, s’en retourne
:iconArnours:Arnours
:iconarnours:Arnours 0 0
Literature
Mon p'tit chat
Les matins sont difficiles
Pour mon p’tit chat
Et quelques baiser futiles
Ne suffisent pas
A réveiller la minette
Qui ronronne
Des caresses malhonnêtes
De son homme
T’es mon p’tit chat
Quand tu te roule en boule
Tout contre moi
T’es mon p’tit chat
Qui ronronne « je t’aime »
Dans mes bras
Les journées sont difficiles
Pour mon p’tit chat
Alors on se fait la fête
On joue à chat
Et ma patte dans la sienne
Nous partirons
Nous cacher loin de ses peines
De son monde
Mais mes nuits sont difficiles
Sans mon p’tit chat
Qui ronronne chez son maître
Loin de chez moi
L’alcool et les cigarettes
Ne pourrons pas
Faire le vide dans ma tête
Sans mon p’tit chat.
:iconArnours:Arnours
:iconarnours:Arnours 0 3
Literature
L'Ecrivain
La pièce exiguë dont les murs vacillent semble tapissée
de cuir frappé de lettres d’or.
Un livre ancien reste ouvert sur une table usée d’avoir
supporté les mots.
Il flotte alentour une charmante odeur de vieux papier
jauni.
Une chandelle éclaire faiblement un méchant vélin gris
noirci d’une encre bleue qu’un dernier souffle assèche.
Le vieil homme est penché dessus son écritoire, à son
nez sont pincés deux verres grossissants, ses doigts
enserrent encore la bonne plume d’oie, sa joue touche
l’épais bois de la table.
On entendrait pousser sa sage barbe grise.
C’est un petit rond clair qui marque un point final à la
dernière page d’une œuvre inachevée.
:iconArnours:Arnours
:iconarnours:Arnours 1 0
Literature
TRAQUE
La lune callipyge exhibe ses rondeurs
A mon faciès immonde qui sait la regarder
Mon jaune œil animal d’une pupille entaillée
Voit amoureusement ces obscènes contours
Je suis là dans ma nuit gardienne de mes crimes
Cœur battant allongé dans ma lycanthropie
Au loin les rabatteurs hurlent à la bête impie
Leur suzerain mandant ma vie comme la dîme
Le crucifix au col aux lèvres un texte saint
Appelant leur seigneur à immoler la bête
Ils n’auront pas de cesse qu’en brandissant ma tête
La gueule ensanglantée je tiens entre mes mains
Les blancs lambeaux d’une chair que j’avais tant baisée
Une larme suintant de mon humanité
:iconArnours:Arnours
:iconarnours:Arnours 0 0
Literature
Petit Matin
Romuald est gris, comme le ciel. Il est assis, seul, sur un banc de bois vert aux armatures voluptueuses sous la statue équestre de Charlemagne.
L’empereur, coiffé de son plus beau pigeon, lui tourne le dos et de sa monture il ne voit que la croupe. Il se demande comment il est arrivé là.
Il a dessaoulé lentement, progressivement, sans dormir. Il se souvient d’avoir vomi, plusieurs fois...Il se lève et traverse la place vers la rue Notre Dame sous l’œil des apôtres.
Les cafetiers s’agitent. Un vieux loufiat libère de leur chaîne les chaises de fer cannelées et les dispose sur le trottoir autour des tables humides qu’il s’apprête à essuyer. Derrière Romuald, un homme noir vêtu de vert se tient debout sur un véhicule lunaire qui semble se presser pour doubler un jogger. Les odeurs d’essence ne couvrent pas encore celles des premiers jus et des croissants chauds.
Il hèle
:iconArnours:Arnours
:iconarnours:Arnours 0 0
Literature
Central Park
On se dit des poèmes par cœur
On parle de rien sur un banc
Dans les allées de Central Park au printemps
On se moque des joggers
On mange des hamburgers
Tu me dit qu’Heideger c’est chiant
Marchons tout les deux, chérie
Marchons donc
Discutons à perdre haleine
Marchons tout les deux chérie
Marchons donc
Parlons philo comme dans un film de Wooy Allen
Et puis tu me parle de toi
De ton ex, qui en fait des tonnes
Dans les allées de Central Park en automne
De ton père au Viet Nam
De ta mère nymphomane
Et de que ton psy qui est trop craquant
Marchons tout les deux, chérie
Marchons donc
Discutons à perdre haleine
Marchons tout les deux chérie
Marchon donc
Parlons psycho comme dans un film de Wooy Allen
Enfin tu me parle d’Amour
Mais t’es pas prête à t’engager
Dans les allées de Central Park en été
Que tu cherche un homme mûr
Mais qu’en fait t’es pas sûre
Que tu atten
:iconArnours:Arnours
:iconarnours:Arnours 0 0
Mon orgue de barbarie by Arnours Mon orgue de barbarie :iconarnours:Arnours 0 0
Literature
L'air des Vents
L'arbre mort, un instant
Voit partir ses enfants.
Le ciel pleure sur sa peine
Et les feuilles d'automne
Sont emportées vers le ciel.
Zéphir et Aquillon
Vont passer
Pour faire des cieux un songe
Coloré
Et nous nous restons là
Les vents nous ont ignorés.
Les vents fous, les emportent
Soufflent vie aux feuilles mortes
Les élèvent vers le ciel
Dans un fol tourbillon
Couleurs d'or et de Vermeille.
Les vent mauvais
Froids et cinglants
S'adouciront au doux printemps
Et l'arbre en fleur
En renaissant
Pardonnera aux vents
Qui berceront ses enfants
Zéphir et Aquillon
Sont passés
Apportant avec eux
L'air d'été
Et nous nous restons là
Ecoutant les vents chanter
Profitant de la paix
D'un instant d'éternité
:iconArnours:Arnours
:iconarnours:Arnours 0 0
Literature
Marechal Cyclope
Je suis le fou de guerre
J'ai perdu mon œil à la bataille de Marignan
L'autre est un œil de verre
Je l'avais perdu pendant la guerre de cent ans
Ta ra ta - ta ra ta ta ta
En rang par deux
Je ne veux voir qu'une tête
Je veux voir briller les croix de guerre et les médailles
Faites sonner clairons et trompettes
Sellez mon cheval et je vais droit à la bataille
Je suis le fou de guerre…
A droite  :
une jambe en plastique
Un moral d'acier et une rotule en fer blanc
A gauche  :
Un genou bionique
Je suis tout rafistolé et j'ai le cerveau lent
Je suis le fou de guerre…
Je ne mange
Que des omelettes
Aux champignons atomiques, à la chaire à canon
Je la découpe
A la baillonette
Cocktail Molotov et jus d' grenade pour la boisson
Je suis le fou de guerre…
J'aime la
Musique militaire
Certains disent même que j'ai le rythme dans la peau
Wagner ?
C'est pour les femmelettes
Au pas cadencé on défilera au garde à vous
Je suis le fou de guerre…
:iconArnours:Arnours
:iconarnours:Arnours 1 0
Literature
Mister Freeze
Je suis le cromagnon moderne, le Mister Freeze scaphandrier
Je me les gèle depuis mille ans en sarcophage cryonisé
C'est le jour ou je déshiberne, la larme à l'œil, la goûte au nez
Dans ma combinaison gagnante, voila que m' voila décongelé
En un quart d'heure au micro-onde, en trente minute au bain marie
Voilà que je renais au monde, voila que j'reviens à la vie
Quand mon passé décomposé côtoie mon futur antérieur
Me voila pauvre inadapté, en conditionnelle postérieure
Me réveillant d'un long coma, j'ai hâte de me balader
Dans de jolis habits d'gala, lustrés, dorés, chromés huilés
De me pencher sur les lumières de ce futur inespéré
Mais je n'avais pas fais un pas que j'avais déjà déchanté
Ici on ne mange pas d'foie gras, on n' trouverais même pas une biscotte
Adieu veaux, vaches, cochons, couvées, adieu poulette, adieu cocotte
Les p'tites pilules, les tubes de gelée ont remplacés les cinq étoiles
Va donc te faire inoculer des protéines par voie anale
Même les animaux familiers ont été
:iconArnours:Arnours
:iconarnours:Arnours 0 0
Literature
SHMARKO
   " T'as huit ans, t'es un grand garçon,
      T'as plus besoin de ta loupiote."
Dit mon père sur un drôle de ton,
Puis elle s'en va et ferme la porte.
Oh, la, la ! C'est un cauchemar.
Je tire les draps au d'sus d'ma tête.
Me voilà tout seul dans le noir,
Pour me rassurer, faut qu'je tète.
Y'en a partout dès qu'il fait noir,
Y'en a partout dès qu'il fait nuit.
Y'en a p'têt même dans les tiroirs.
Y'en a partout, partout j'vous dit.
Mon pyjama en tire-bouchon,
Je suce mon pouce comme un furieux
Je serre très fort mon polochon,
Je pense à rien, je ferme les yeux.
Qu'est-ce que c'est qui grince dans l'armoire ?
Pas le bois qui travaille à c't'heure !
C'est quoi c'reflet dans le miroir ?
C'est quoi ces bruits qui me font peur ?
Y'en a partout…
Est-ce qu'on peut dev'nir parano
Quand on est un gosse de huit ans ?
J'ai des frissons partout dans l'dos.
Y'en a partout, je les entends !
Y'en a partout, je n'suis pas sourd.
Des gros des petits des méch
:iconArnours:Arnours
:iconarnours:Arnours 0 0
Literature
Serie Noire
Il était seul dans la nuit noire
Sous son Borsalino
Derrière le verre de ses Ray-ban
Dans une veste à carreaux
Sa paire d'italiennes bicolores
Achève le tableau
Sur la vitre en verre dépoli
De la porte de son bureau
En lettres d'or on lisait :
Smith & Smith.
Enquêtes et filatures :
Des professionnels
Il a les pieds sur le bureau
Il attend patiemment
Qu'un téléphone en bakélite
Résonne soudainement
Ce serait bien la première fois
Depuis bientôt un an
Il se souvient d'une vieille affaire
Leur dernier coup fumant
Dans les journaux on lisait :
Smith & Smith
Bravo ! Fameuse équipe!
Des professionnels.
Il a l'œil sur le cadre en bois
D'une photo jaunie
D'avant que Smith soit dessoudé
Par un cave abruti
Smith n'est plus rien sans équipier
L'agence a fait son temps
Le téléphone en bakélite
N'est pas coopérant
Pourtant dans l'annuaire on lisait :
Smith & Smith
Enquêtes et filatures par…
Des professionnels. »
Un verre de bourbon frelaté
Dans une main tremblante
L'autre sur la crosse de son feu
L
:iconArnours:Arnours
:iconarnours:Arnours 0 0
Me on stage by Arnours Me on stage :iconarnours:Arnours 1 0

Random Favourites

Andante. by saturninus Andante. :iconsaturninus:saturninus 942 366 batman and robin by i-queso batman and robin :iconi-queso:i-queso 1,629 155 Batman and Robin by JPRart Batman and Robin :iconjprart:JPRart 2,429 203 SteamPunk Batman by Axigan SteamPunk Batman :iconaxigan:Axigan 782 107 The Lion and The Unicorn by juliedillon The Lion and The Unicorn :iconjuliedillon:juliedillon 10,571 409 Carolling Mice by WildWoodArtsCo Carolling Mice :iconwildwoodartsco:WildWoodArtsCo 1,325 115 Grumpy Christmas bird by juliedillon Grumpy Christmas bird :iconjuliedillon:juliedillon 423 41 kitten by dielectric-m kitten :icondielectric-m:dielectric-m 3,509 2,505 tarot card --the empire by jiuge tarot card --the empire :iconjiuge:jiuge 2,776 181 Petit Biscuit by cilyconcar Petit Biscuit :iconcilyconcar:cilyconcar 10 3 Be a DJ by MartinStranka Be a DJ :iconmartinstranka:MartinStranka 157 71 tamtam1 by seblevyphoto tamtam1 :iconseblevyphoto:seblevyphoto 6 4 Orgue de barbarie by justinesushi Orgue de barbarie :iconjustinesushi:justinesushi 1 0 it is music by fluorescentflo
Mature content
it is music :iconfluorescentflo:fluorescentflo 39 34
sweet music by ssilence sweet music :iconssilence:ssilence 475 161 vinilFlower by tiago-xavier vinilFlower :icontiago-xavier:tiago-xavier 40 10

Activity


deviantID

Arnours
M'sieur Arno
Artist | Literature
France
Current Residence: Villeneuve Saint Georges (France)
Favourite genre of music: Tous les genre, surtout le Jazz !!!
Favourite cartoon character: Homer Simpson
Interests
Voilà, j'ai décidé de publier mes textes sur déviant art... quel bel outil d'expression !!!

Ces textes ne sont pas présentés par ordre chronologique quoi que les plus anciens soient au début puisque je ne me suis que tardivement résolu à les mettre en ligne

Donc : Les moins gais étant les premiers dans la "gallery" n'hésitez pas à aller plus loin pour y trouver des choses moins pessimistes ou plus rigolotes même !!!

Merci à ceux qui m'ont lu et n'hésitez pas à me laisser des commentaires...

Si vous êtes musicien, la plupart de ces textes attendent d'être mis en musique.

A bon entendeur, Salut !

Comments


Add a Comment:
 
:icondetolefu:
detolefu Featured By Owner Jul 16, 2010  Hobbyist Digital Artist
Magnifiques textes, un petit faible pour "l'écrivain" et "le pauvre diable".
Reply
:iconarnours:
Arnours Featured By Owner Oct 30, 2010   Writer
Merci beaucoup pour ton commentaire et désolé de répondre si tardivement, je passe peu ces derniers temps... Merci donc, et peut être à bientôt.
Reply
:iconmarcdurocher:
marcdurocher Featured By Owner Feb 19, 2008
belle gallerie! beaux textes
Reply
:iconi-c-e-cream:
i-c-e-cream Featured By Owner Apr 2, 2007
thank you for fav!!!!)))
Reply
:iconustandintherain12:
ustandintherain12 Featured By Owner Mar 28, 2007   Photographer
thnxs 4 the favs
Reply
:iconrobbybobby:
robbybobby Featured By Owner Oct 14, 2006  Hobbyist Digital Artist
Thanks for the :+fav: on Play Time.
Reply
Add a Comment: